Mondial 2016 : la troisième révolution de l’automobile est en marche

Publié le par

Près de 200 marques du secteur automobile sont attendues au Mondial de Paris en octobre. Outre les nouveaux usages (covoiturage, auto-partage), les nouvelles mobilités et les bouleversements liés à la digitalisation seront au cœur de cette 119e édition.

Mondial 2016 : la troisième révolution de l'automobile est en marche

Nommé il y a à peine deux semaines, le nouveau commissaire du salon, en remplacement d’Etienne Cochet, reparti dans l’univers de la mode, Jean-Claude Girot doit faire face à une nécessaire évolution du Mondial de l’Automobile. En effet, le plus grand salon du monde en termes de visitorat, avec 1,2 million de personnes lors de sa précédente édition, est touché comme l’ensemble du secteur automobile par le nouveau monde digital qui transforme à grande vitesse l’ensemble du secteur.

« Depuis sa création jusqu’à l’industrialisation dans les années 1910, nous entrons dans une troisième ère de l’automobile, explique Jean-Marc André, directeur marketing d’AMC Promotion, organisateur du salon. La consommation des solutions de mobilité est désormais une réalité. »

Ford, Mazda, Volvo absents de l’édition 2016

Même si l’édition 2016 prévoit d’accueillir tout de même 200 marques à travers huit pavillons, le nouveau commissaire du salon n’élude en rien la question des constructeurs absents, à savoir Ford, Volvo et Mazda ainsi que plusieurs marques de luxe. Bien au contraire, faisant valoir son passé d’ancien sportif de haut niveau, Jean-Claude Girot explique qu’il « ne souhaite pas commenter la stratégie commerciale de ces constructeurs ». Expliquant qu’en « tant qu’ancien sportif, il ne se préoccupe jamais des équipes qui déclarent forfait avant la compétition. Je préfère m’occuper de celles qui nous font confiance ». Et d’ajouter : « Nous allons tout faire pour qu’ils regrettent leur absence... ».

Le digital et les nouvelles mobilités au cœur du salon

Pour faire face à ces changements, l’équipe organisatrice du Mondial annonce des nouveautés à l’extérieur ainsi que la création d’une zone sport automobile et un hub B to B afin d’accueillir les 10 000 journalistes et les 100 000 professionnels qui se rendront au salon. Cette année, le Hall 1 sera occupé par le CNPA et la FIEV en lieu et place d’un constructeur comme Ford. Près du Pavillon 3, on retrouvera un centre d’essai de véhicules électriques et hybrides. L’exposition consacrée à l’automobile et la mode lors de la précédente édition laissera la place au cinéma. Cette année, le salon accueillera des entreprises dites de la nouvelle mobilité comme Voitures Noires, spécialiste de la location de VTC ou encore BlaBlaCar et des start-up comme Allegorithmic spécialisée dans les jeux vidéos et appliquant ses développements à la vitesse virtuelle d’espace de vente ou de personnalisation de véhicules.

Ventes aux enchères, pilotage rallye et Forum de l’innovation

Le Mondial organisera également, pour la première fois, une vente aux enchères de véhicules de collection avec Coys le samedi 8 octobre. Un rallye jeunes permettra de s’essayer à la conduite sportive, avec un simulateur de pilotage sur glace, en partenariat avec la FFSA. Un nouveau rendez-vous baptisé Mondial Innovation Forum réunira, le 5 octobre, 300 professionnels internationaux autour des thématiques de la nouvelle mobilité.

Dans ce contexte de profonde mutation d’un salon centenaire, AMC Promotion a rendu public un sondage commandé à Opinionway sur le rapport des Français à l’automobile. Une enquête qui vient confirmer deux éléments forts de l’automobile : les Français ne veulent pas se passer d’automobile tandis que les nouvelles consommations comme la location entre particuliers ou l’auto-partage correspondent à une réalité sociale avec laquelle il est nécessaire d’évoluer. Un Mondial de l’Automobile qui présentera son nouveau visage du 1er 16 octobre 2016, Porte de Versailles à Paris.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos