Motorcraft ouvre grand ses portes aux agents Ford

Publié le par

Ford France vient d’organiser la convention de son enseigne multimarque Motorcraft à Paris. Le constructeur poursuit son déploiement parmi les réparateurs indépendants mais surtout auprès de son réseau d’agents. Une carte importante à jouer selon la firme, pour des établissements habitués à traiter des véhicules de toutes marques.

Motorcraft ouvre grand ses portes aux agents Ford

Ford s’intéresse plus que jamais à son enseigne Motorcraft. Le constructeur a emprunté une voie similaire à celle de PSA sur le secteur de la réparation multimarque, tout en restant plus discret en France. La firme anime depuis de nombreuses années le réseau Motorcraft, avec des hauts et des bas similaires à ceux vécus par les autres enseignes multimarques constructeurs. Cependant, l’évolution récente du marché a renforcé l’intérêt de ce type de réseau pour les marques automobiles. La stratégie ambitieuse de PSA pour Eurorepar Car Service est la plus représentative. Ford France n’en est pas si éloigné, à l’échelle de son statut de filiale nationale. La principale différence repose sur une stratégie de développement qui privilégie depuis deux ans les agents de la marque. « Nous avons pour objectif de rallier tous nos agents au réseau Motorcraft », confirme Peter Canisius, directeur de Ford Service France. Une décision qui s’explique notamment par la fréquentation de ces établissements. « Nos agents réalisent entre un tiers et 50 % de leurs entrées ateliers avec des véhicules de toutes les marques. Nous voulions donc qu’ils puissent mieux exploiter ce potentiel en montrant plus ostensiblement leurs capacités multimarques », poursuit le directeur. Cette stratégie a permis à Motorcraft d’accroître son maillage ces derniers mois.

Croissance et solutions

À l’occasion de leur convention annuelle, les adhérents Motorcraft ont constaté que leur réseau avait grandi ces derniers mois. Près de 430 membres sont répartis sur le territoire, soit une hausse de 30 % par rapport à l’année précédente. « Ce gain vient en grande partie de notre réseau d’agents et cela devrait se poursuivre en 2020 », remarque le directeur. La marque n’a cependant pas renoncé à séduire des réparateurs indépendants et exposait dans ce but sur le salon Equip Auto. Cependant, sa cible reste orientée vers des structures relativement importantes, composées au minimum de deux techniciens. « Nous préférons accueillir des professionnels capables d’exploiter tous les services que nous leur proposons », ajoute Pascal Saussol, directeur des ventes aux professionnels et responsable de Motorcraft au sein de Ford Service. « L’entrée des agents Ford chez Motorcraft va tirer l’enseigne vers le haut mais nous voulons rester accessibles et à échelle humaine », souligne-t-il. Ainsi, les contraintes restent faibles au sein de l’enseigne. La signalétique est notamment limitée et les conditions commerciales sont laissées à l’appréciation de l’adhérent et de son distributeur Ford référant. Le seul standard obligatoire est l’utilisation du logiciel de commandes de la marque. « Nos distributeurs connaissent bien les gens avec lesquels ils travaillent autour d’eux et les principes de remises sont fixés entre eux. Dans cette relation, le rôle clé est détenu par les vendeurs itinérants », précise Smaïn Lahcene, spécialiste des ventes aux professionnels chez Motorcraft.

Pièces et logistique

L’un des principaux arguments de l’enseigne est l’étendue de ses gammes de pièces. Les adhérents Motorcraft bénéficient des pièces d’origine Ford, de la marque Motorcraft, destinée aux modèles Ford âgés, et de la gamme Omnicraft, totalement multimarque. Pour assurer une disponibilité optimale, le constructeur passe par ses distributeurs pour stocker la marque Motorcraft mais aussi par trois grossistes pour le stockage des pièces Omnicraft. Ford travaille ainsi avec Exadis et ACR, deux sociétés appartenant respectivement à Renault/Mobivia et Autodistribution. Le fait de stocker des références au sein d’une société appartenant à un autre constructeur ne paraît pas poser de problèmes à Ford. « Nos relations commerciales sont bonnes avec Exadis », souligne même P. Canisius. Pour compléter le maillage national, la marque américaine vient de passer un accord avec IDLP. Ce dernier partenaire permet aussi à l’enseigne de déployer une offre d’éco-entretien à destination de ses adhérents dès cette fin d’année.

Nouveaux services

L’éco-entretien n’est pas la seule nouveauté proposée aux adhérents Motorcraft. Un partenariat avec Biomotors met à leur disposition les boîtiers de conversion au bioéthanol de la société montpelliéraine. Une manière pour l’enseigne d’attirer de nouveaux clients, détenteurs de véhicules plus récents mais hors garantie constructeur. Pour préparer l’arrivée des véhicules électriques et hybrides dans les ateliers, des formations sont mises en place avec le GNFA. Enfin, le constructeur souhaite déployer son système Vidéo Check auprès du réseau Motorcraft. « C’est un outil très apprécié des techniciens et des clients, qui montre le professionnalisme de l’atelier », remarque Eric Leparoux, directeur des opérations de Ford Service France. Le compte-rendu vidéo d’une révision ou l’explication d’un problème par l’image sont des solutions encore rares chez les enseignes multimarques. Un symbole de la volonté de Ford de tirer vers le haut son réseau Motorcraft.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos