Mutualiser les stocks pour reconquérir le marché VO

Publié le par

Afin d’accompagner les distributeurs dans la reconquête du marché des véhicules d’occasion, deux professionnels de l’automobile, Régis Tranquille et Julien Etendard, ont créé une interface destinée à mutualiser les stocks.

Mutualiser les stocks pour reconquérir le marché VO

« Nous avons développé Tec3h avec pour objectif d’offrir aux professionnels un outil inédit leur permettant de proposer toujours plus de véhicules à leurs clients et ainsi augmenter leurs ventes VO », explique Régis Tranquille, dirigeant associé de la société basée près de Rennes (35). Pour le responsable, le programme permettra aux professionnels de reconquérir le marché à l’heure où deux tiers des ventes de véhicules d’occasion se font aujourd’hui en C to C.
Lancée fin mars, l’interface qui allie modernité, simplicité et rapidité d’exécution, rassemble les stocks des partenaires adhérents. Une quinzaine de professionnels représentant près d’un millier de véhicules a déjà rejoint le site. «  Notre objectif est d’atteindre les 150 adhérents d’ici à la fin d’année », annonce Julien Etendard, co-fondateur du logiciel. Chaque utilisateur peut alors partager son stock physique, accéder en ligne à un stock virtuel, multiplier les propositions de ventes… et ainsi bénéficier de leviers de performance et de rentabilité.

Un abonnement de 29 à 89 euros

« Notre outil s’adresse à l’ensemble des professionnels de l’automobile, du MRA au concessionnaire en passant par les agents de marque, qu’ils possèdent où non un stock physique de VO », poursuit Julien Etendard. Moyennant un abonnement mensuel compris entre 29 et 89 euros, l’outil s’appuie sur la plateforme Ubiflow pour le transfert des données des véhicules. Il est compatible avec l’ensemble des logiciels de gestion utilisés par les concessionnaires.
Outre la mutualisation des stocks, le programme dispose d’un algorithme de cote argus, et d’un système d’alerte automatisé dans le cas où un modèle n’est pas référencé à l’heure de la recherche. « Nous avons souhaité regrouper l’ensemble des services en un seul outil innovant et ludique », explique encore le responsable. Les professionnels peuvent alors vendre ou acheter un véhicule en direct, quelle que soit la région, ou entrer en relation via une messagerie instantanée.

Des outils de DMS et CRM intégrés

Véritable bourse d’échanges, le programme qui s’articule autour d’un DMS (Dealer Management System) incluant l’analyse du marché et de la concurrence, le calcul des frais de remise en état par ETAI, ou encore la gestion commerciale du stock, intègre un dispositif de CRM (Customer Relationship Management). À l’avenir, des devis de transport seront également disponibles en ligne. Et Julien Etendard de souligner : « Nous ne voulons plus que les vendeurs laissent repartir leurs prospects sans propositions. Nous avons bâti en tous points ce logiciel DMS pour qu’ils puissent proposer un maximum d’offres au client et générer plus de profitabilité. »

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos