(Ne pas) couper le contact

Publié le par

(Ne pas) couper le contact

Les normes anti-pollution se faisant de plus en plus drastiques, les constructeurs se penchent depuis plusieurs années sur des systèmes plus respectueux de l’environnement, moins bruyants, rendant le paysage routier moins agressif. Économique et écologique, le système Stop and Start séduit de plus en plus les conducteurs.

La base de ce système est d’empêcher le moteur de polluer lorsque la voiture est à l’arrêt en le coupant. Par conséquent, le Stop and Start gère l’arrêt et le redémarrage du moteur sous certaines conditions d’actions de la part du conducteur (il faut que le véhicule soit à l’arrêt, au point mort et que la pédale d’embrayage ne subisse aucune pression pour son arrêt. À contrario, lorsque le conducteur appuie de nouveau sur celle-ci le moteur se relance). À cela s’ajoutent d’autres paramètres pouvant varier d’un constructeur à un autre.

Comme toutes ces nouvelles technologies, leur entretien, les particularités constructeurs, leurs évolutions… les pannes deviennent de plus en plus complexes à analyser et à réparer. Cela demande alors un savoir-faire spécifique.

Pour répondre à ce besoin, le GNFA a mis en place un stage de deux jours à destination de tous les professionnels de l’automobile désirant maintenir et diagnostiquer les dispositifs de mise en veille des moteurs. Cette formation bénéficie de la prise en charge du dispositif Compétences Emplois 2016-2018.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos