Nicolas de Gaudemont (Originauto) : « Nous nous positionnons comme un distributeur "tradigital" »

Publié le par

Nicolas de Gaudemont dirige Originauto, site internet de vente de pièces de rechange et d’équipements aux professionnels. Un portail renouvelé en début d’année selon les attentes des réparateurs. Fort du soutien du groupe Mobivia, ce site a l’ambition de devenir le fournisseur principal de 3 000 garages en France, avant un déploiement à l’international.

Nicolas de Gaudemont, directeur général d'Originauto. © Originauto
Nicolas de Gaudemont, directeur général d'Originauto. © Originauto

Auto Infos : Comment est née cette nouvelle version d’Originauto.com ?

Nicolas de Gaudemont : La première version est née en 2013 au sein de la société Autopass. Il s’agissait alors du premier site internet B to B de vente de pièces en France. Le groupe Mobivia a racheté Autopass en 2018 et une refonte d’Originauto.com a été lancée en 2019. Nous avons commandé une étude au GIPA, sur laquelle nous nous sommes basés pour concevoir ce nouveau site.

A. I. : Le concept du site a-t-il changé ?

N. de G. : Originauto.com reste un site de vente de pièces de rechange, d’équipements et de services réservé aux professionnels. Cependant, nous avons amélioré de nombreux points. Nous nous positionnons comme un distributeur « tradigital », ce qui signifie que nous ne sommes pas seulement une start-up mais un acteur qui offre tous les services traditionnels d’un distributeur classique.

A. I. : Pourtant, vous ne détenez pas de stock…

N. de G. : C’est exact. Nous travaillons avec des partenaires distributeurs stockistes répartis dans toute la France. Nous les sélectionnons pour la qualité de leur stock en matière de marques représentées et de profondeur de gammes. Ils n’apparaissent pas sur le site Originauto.com car nous leur achetons leurs pièces et nous les affichons avec nos propres tarifs HT sur notre portail. Nous indiquons aux réparateurs la marque, les informations techniques et le délai de livraison pour chaque pièce. Le client peut donc choisir en fonction des critères qui lui conviennent. Conformément aux attentes de ces professionnels, nous effectuons deux livraisons par jour, totalement gratuites.

A. I. : Originauto se charge donc des livraisons ?

N. de G. : Grâce aux ressources du groupe Mobivia, nous pouvons prendre en charge une partie des livraisons, mais ce sont nos partenaires distributeurs logisticiens qui gèrent eux-mêmes les envois. L’un des points forts d’Originauto est le service de retour gratuit pour le professionnel, qui était aussi demandé dans l’étude du GIPA.

A. I. : Qu’attendent les professionnels d’un site internet B to B ?

N. de G. : L’étude a été réalisée par le Gipa auprès de 700 réparateurs agréés et MRA avec et sans enseignes, au mois d’octobre 2019. Parmi ces professionnels, 44 % achètent sur Internet lorsque leur distributeur habituel n’a pas la pièce. Au-delà de ce service, 39 % sont prêts à considérer un site internet comme leur principal fournisseur. Cependant, ils attendent un portail simple, rapide, réservé aux professionnels, doté d’un catalogue fiable et complet. Le premier enseignement est, sans surprise, l’importance primordiale de la disponibilité de la pièce. Il s’agit du premier critère de choix pour 87 % d’entre eux. Ils souhaitent deux livraisons par jour gratuites et un processus de retour simple. Ils souhaitent également avoir des gens à leur écoute, ce que nous leur proposons également en interne.

A. I. : Qui sont vos partenaires distributeurs ?

N. de G. : Les distributeurs et plateformes qui travaillent avec nous souhaitent garder l’anonymat. Nous les sélectionnons par région et selon la qualité de leur stock. Nous en comptons une dizaine actuellement mais nous visons un nombre entre 20 et 25 afin de garantir une livraison à h+4 partout en France. Nous ne sommes pas une plateforme d’intermédiation mais un vrai distributeur. Nous achetons les pièces à nos fournisseurs. Nous sommes également partenaires d’Autodata pour l’information technique et nous profitons du catalogue d’Autopass. Au mois d’octobre, nous proposerons la pièce de réemploi grâce à Reparcar.fr et nous lancerons une offre de pneus d’occasion en 2021 grâce à une solution du groupe Mobivia. Nous élargirons aussi nos prestations à des services destinés aux clients finaux, à l’image du rétrofit électrique, par exemple. Enfin, nous envisageons une présence dans plusieurs pays d’Europe d’ici à cinq ans.

A. I. : Pouvez-vous donner quelques chiffres sur l’activité d’Originauto ?

N. de G. : Nous ne pouvons pas donner de montants mais des tendances. Depuis le début de l’année, notre chiffre d’affaires a progressé de 74 %. Près de 90 % de nos clients reviennent d’un mois sur l’autre. Notre panier moyen atteint 120 euros, ce qui est très supérieur au montant moyen d’un site destiné au grand public. Notre modèle correspond à une évolution globale des habitudes chez les professionnels. Aujourd’hui, nous sommes capables de travailler avec des réseaux et de proposer notre portail en marque blanche, auprès de flottes notamment. Nous avons l’objectif d’atteindre 10 % du marché B to B de la pièce de rechange.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos