Nissan pourrait retarder le lancement du nouveau Qashqai

Publié le par

Si Nissan n’a pas officiellement validé l’information, il se murmure avec insistance que le lancement du Qashqai, initialement programmé à l’automne 2020, serait décalé à la mi-2021.

© Nissan
© Nissan

Alors que le Qashqai est attendu par les concessionnaires de la marque, ils vont sans doute devoir faire preuve d’encore un peu de patience. En effet, selon des sources relayées par le Financial Times et d’autres journaux britanniques, Nissan aurait décidé de reporter son lancement, initialement prévu à l’automne 2020. Il interviendrait vers avril ou mai 2021. En cause, la crise du coronavirus et ses conséquences économiques, mais aussi les incertitudes liées aux modalités du Brexit, celles-ci venant d’être accentuées par les échanges tendus entre Michel Barnier et Boris Johnson.

Le Qashqai aura un rôle central dans la relance de Nissan en Europe

Or, le Qashqai est produit dans l’usine anglaise de Sunderland où Nissan a annoncé des investissements massifs pour moderniser le site (plus d’un milliard d’euros sur cinq ans et plus de 450 000 euros pour les lignes du futur Qashqai). En 2019, le site avait passé le cap symbolique des 10 millions de véhicules produits depuis son ouverture (dont environ 3,5 millions de Qashqai). Une usine névralgique pour la marque en Europe, car elle y produit aussi le Juke et la Leaf. Le futur Qashqai aura un rôle clé dans la relance de la marque en Europe et en France, et s’il devrait abandonner le diesel, ses motorisations hybrides lui ouvriront de nouvelles perspectives.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos