Nissan repousse à décembre 2021 la fermeture de son usine

Publié le par

Au terme de plusieurs heures de négociations, Nissan et les syndicats sont parvenus à se mettre d’accord afin de reporter la fermeture de l’usine à l’année prochaine. La marque nippone assure qu’il n’y aura pas de licenciements d’ici là. La production reprendra fin août.

© Nissan
© Nissan

Ils ont gagné une bataille pas mais la guerre. Après plusieurs heures de négociation, Nissan a accepté de reporter d’un an la fermeture de son usine barcelonaise. Le site qui emploie actuellement 3 000 personnes et 20 000 sous-traitants, devait fermer en décembre 2020. Cette décision sera finalement effective en décembre 2021. « Les travailleurs de Nissan sont parvenus à un accord avec l’entreprise (...) par lequel l’activité industrielle sera maintenue sur les sites de Zona Franca, Montcada, Sant Andreu et NDS (port de Barcelone) jusqu’au 31 décembre 2021 en maintenant la totalité des emplois », a commenté l’Union sindical obrera (USO) dans un communiqué.

Grâce à ce délai supplémentaire, les collaborateurs espagnols espèrent que le gouvernement espagnol et les élus locaux mettront tout en œuvre pour retrouver au plus vite un repreneur et ainsi sauver leur emploi. La décision de fermer l’usine de Barcelone a été annoncée en mai dernier dans le cadre d’un vaste plan de restructuration mondial visant à supprimer 12 500 emplois jusqu’en 2023. Une mesure nécessaire pour le constructeur qui souhaite réduire ses capacités de production face à la chute de la demande, aggravée par la crise sanitaire. Cette annonce avait alors soulevé la colère des employés qui ont manifesté dans les locaux pendant plusieurs jours. Selon Nissan, le coût de la fermeture de cette usine s’élèverait à 1,7 milliard d’euros.

Mots clefs associés à cet article : Nissan

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos