Nobilas symbolise son changement en devenant Prefikar

Publié le par

Nobilas devient Prefikar. Au-delà de ce changement de nom, la firme et son actionnaire Axa, souhaitent mettre l’accent sur une évolution globale de sa relation avec les réparateurs.

© Prefikar
© Prefikar

Nobilas « fait peau neuve » comme le souligne le groupe. Au-delà de l’adoption du nom Prefikar, le gestionnaire de sinistres met en avant un changement de méthode. Depuis le mois d’octobre 2019, l’assureur Axa est devenu le seul actionnaire de Nobilas. Ce changement a marqué le début d’une refonte de la société, qui souffrait d’une mauvaise image chez ses partenaires carrossiers. « Le changement de notre marque s’inscrit dans la continuité de notre plan de transformation vers un modèle plus simple, performant et innovant. Ce plan, co-construit avec l’ensemble de nos partenaires, vise à renforcer la relation gagnant-gagnant avec notre réseau de réparateurs ainsi que les assureurs. Il s’inscrit dans une double logique de qualité de service et de juste maîtrise des coûts », explique Thomas Kretzschmar, président de Prefikar.

Consultation de 500 réparateurs

Pour définir son nouveau modèle, Prefikar a mené en début d’année une « consultation participative » auprès de 500 réparateurs partenaires. La firme annonce ainsi qu’une des premières décisions issues de cette consultation a été une revalorisation annuelle des taux horaires de main-d’œuvre et ingrédients peinture, et notamment du T2, pour le redressage carrosserie. Une réduction allant jusqu’à 2,5 % du pied de facture a aussi été adoptée, pour les réparateurs qui pratiquent le service à domicile et suivent la stratégie Alpha Scale. Cette dernière concerne les pièces de rechange et notamment l’utilisation de pièces issues de l’économie circulaire. Le système d’évaluation de la performance a également été revu et simplifié, grâce à la mise en place d’un incentive financier pour 60 % des réparateurs partenaires premium. Enfin, les détenteurs d’un contrat Partinium bénéficient d’un accès gratuit au système d’évaluation automatique Nevada.

Maitrise du coût moyen et marge préservée

Dans son nouveau modèle, Prefikar tente le grand écart : maîtriser les coûts moyens pour l’assureur et préserver la marge pour le réparateur. Une intention louable, qui devrait rapidement être mise à l’épreuve sur le terrain. De plus, le gestionnaire de sinistres souhaite mettre en place un outil pratique pour les clients finaux, basé sur le service. L’un des exemples mis en avant par Prefikar est le rendez-vous en ligne. L’assuré peut ainsi prendre rendez-vous dans le planning digital du réparateur dès la déclaration de sinistre. Des outils qui représenteraient déjà 30 % des missions confiées aux réparateurs.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos