Nouvelle Twingo : une petite d’élite

Publié le par

La nouvelle petite citadine de Renault vise le leadership sur son segment.

Nouvelle Twingo : une petite d’élite

Vingt-deux ans après un premier lancement réalisé au Mondial de l’automobile de Paris, la Twingo de troisième génération vient d’être commercialisée. Au cours des sept années précédentes, son aînée a été livrée à 900 000 exemplaires sur le créneau des petites citadines. Sur ce segment A, elle a accaparé, en France, plus de 28 % du volume des immatriculations de véhicules toutes marques. L’offre de ce type de modèles devrait porter cette année sur un potentiel de 8 % du marché VP de l’Hexagone. Produite dans l’usine slovène de Novo Mesto, forte d’une capacité de production de 200 000 unités/an et qui sortira également la future Smart ForFour, la petite star de Renault va se retrouver en concurrence directe avec la Citroën C1, la Peugeot 108, la Toyota Aygo, la Fiat 500, et la Volkswagen Up !

Ce modèle emblématique a donc fait l’objet d’une refonte complète. Il adopte notamment une architecture à moteur arrière innovante qui présente des avantages indéniables en matière de déplacement. Son rayon de braquage de 4,30 mètres lui permet de se garer dans un mouchoir de poche. Par ailleurs, sa position de conduite haute favorise la visibilité du conducteur. La nouvelle Twingo affiche une longueur de 3,59 mètres, une taille réduite de 10 centimètres par apport à la Twingo 2, pour un espace intérieur accru de 33 cm.

Style

Cette cinq portes, qui se caractérise par des lignes particulièrement compactes et arrondies, comporte trois niveaux d’équipements : Life, Zen et Intens. Renault va, pour sa période de lancement, la proposer en version Energy TCe suréquipée. Au-delà, son intérieur se distingue par un haut niveau de finition, et par un confort appuyé par une insonorisation performante. Le poste de pilotage s’avère bien ordonnancé autour d’un tableau de bord et d’une console centrale de données clairs et ludiques. La Twingo propose toute une batterie de personnalisation par le biais de sept teintes de couleurs et d’un choix important de coloris dans les composants de son habitable. Le coffre offre un volume de chargement de 219 litres mais le seuil de chargement est élevé. A noter : le toit ouvrant en toile sera disponible en option.

Conduite agile

Côté conduite, le moteur de la nouvelle Twingo est placé à l’arrière, incliné de 49 degrés en amont des roues et s’appuie sur un train arrière de type De Diob. Cela permet de libérer le train avant, de type pseudo Mac Pherson, de nombreuses contraintes architecturales. Sa direction gagne en précision, en guidage et en matière d’assistance. L’axe de direction positionné en amont des roues avant, associé à un boîtier d’assistance de direction monté sur la crémaillère, porte l’angle de braquage des roues à 45 degrés (contre 30° en moyenne sur le segment des citadines). Son architecture présente une répartition des masses équilibrée de 45 % sur l’avant et 55 % sur l’arrière. Sur la route, elle se comporte comme une traction, s’affranchissant du phénomène de survirage. L’équilibre de la voiture est réglé par une unique barre anti-dévers de 22 mm sur le train avant quelle que soit la version considérée. Résultat : une bonne tenue en courbe pour un comportement ludique et sain. Autres jokers : elle est bien entendu doté d’un système ESP de correction de trajectoire.

Motorisations et boîtes

Sous le capot de la dernière née de Renault on trouve deux moteurs essence de trois cylindres. Un Energy TCe 90 de 898 cm3 Turbo qui affiche 90 chevaux de puissance et un couple de 135 Nm. Il procure des reprises réactives à bas régime et un réel plaisir global de pilotage. Il affiche enfin un ratio d’émission de 99 grammes de CO2 par kilomètre, pour une consommation mixte de 4,3 litres/100 kilomètres. On trouve ensuite un tout nouveau moteur atmosphérique SCe 70 développant 70 ch à 6 000 tr/mn. D’une cylindrée de 999 cm3, il est particulièrement souple en circuit urbain et affiche une consommation de 4,2 litres/100 km, pour un taux d’émission de CO2 de 95 grammes aux 100 km. Il est proposé avec ou sans système Stop&Start selon les pays. Enfin, la présence d’un équipement de bord d’eco-conduite (bouton de mode Eco) réduit la consommation de carburant de 10 %.
Ces moteurs sont équipés d’une aide au démarrage en côte. Ils sont aussi associés à une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports. Tout comme ils pourraient recevoir une boîte automatique EDC à double embrayage et à 6 rapports à dater de 2015.
La Twingo 3 est la seule citadine à proposer une double offre multimédias : une connectivité via le smartphone via son concept R&Go, ou via sa conception R-Link Evolution : la dernière génération de tablette intégrée sur ce modèle.

Sécurité

La nouvelle Twingo a été conçue pour répondre particulièrement bien aux contraintes de chocs. Si elle intègre quatre airbags (deux frontaux et deux latéraux), elle héberge également de série de nombreux équipements d’aide à la conduite : ABS, ESP, alerte de non-bouclage de ceintures de sécurité SBR, limiteur de vitesse, système de surveillance de pression de pneus….

Tarification

Pour faire la différence sur le marché, la nouvelle Twingo est proposée avec un tarif inférieur de 200 euros en moyenne par rapport à la Twingo 2. C’est donc à partir de 10 800 euros qu’est proposée la petite propulsion dans la finition Life équipée du moteur SCe de 70 ch (sans Stop&Start). Son prix culmine à 14 300 euros avec un moteur Energy TCe de 90 ch. De quoi passer la surmultipliée ?

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos