Opel Corsa-e : la marque à l’éclair met les watts !

Publié le par

Fort logiquement, Opel décline sa récente Corsa dans sa version électrique en adoptant l’ensemble moteur et batteries de sa cousine Peugeot e208.

Opel Corsa-e : la marque à l’éclair met les watts !

Les différences de design sont minimes entre la Corsa thermique et la Corsa électrique et c’est volontaire. Opel prétend que les futurs possesseurs de cette version badgée discrètement « e » sur le montant central, ne veulent surtout pas qu’on les distinguent de la « masse » des voitures thermiques. Un choix retenu également par la maison mère PSA pour les Peugeot 208/2008 et DS3 Crossback fonctionnant aux électrons. Renault avec sa Zoé, Nissan avec sa Leaf ou Volkswagen avec sa gamme ID défendent exactement le contraire ! Il s’agit surtout pour PSA de rentabiliser une plate-forme multi-énergies, thermiques et électrique donc, mais pas hybrides.

Une lionne avec un éclair en plus

Raison pour laquelle on retrouve donc intégralement toute la mécanique électrique de la e208 avec un moteur développant 100 kW/136 ch en crête en mode « Sport », 80 kW/107 ch en mode « Normal » et 60 kW/80 ch en mode « Eco ». La batterie et ses 18 modules répartis dans le tunnel central, sous les sièges avant et sous la banquette arrière (sans modification de l’habitabilité et du coffre) est bien commune avec 50 kWh de puissance. En revanche, la consommation électrique est légèrement supérieure quoique très raisonnable à 17 kWh/100 km, assurant une autonomie de 330 km en cycle mixte WLTP (mesurée sur le mode « Normal », par défaut au démarrage).

La réalité est moins optimiste avec, théoriquement, 294 km d’autonomie et lors de nos essais en milieu urbain et routes, hors autoroutes, nous étions à 270 km. Querelle éternelle entre les constructeurs qui veulent rassurer la clientèle avec des chiffres théoriques et la réalité d’un usage au quotidien plus dévoreur d’énergie : chauffage, climatisation, feux de route, essuie-glaces et autres équipements pouvant consommer jusqu’à 20 % de la batterie.

Une LLD dopée aux électrons

En revanche, on notera que Opel fait des efforts impressionnants sur ses prix de sa Corsa-e puisque son prix débute à 29 900 € en Sélection alors qu’il faut au minimum 2 400 € de plus pour accéder à la Peugeot e208 Active. Des prix hors bonus de 6 000 € pour les particuliers et 3 000 € pour les entreprises. Toutes deux sont d’accord pour embarquer de série un chargeur 7,4 kW mais Opel fait une surtension avec son chargeur triphasé optionnel 11 kW à 870 € contre seulement 300 € chez Peugeot. A l’inverse, Opel France joue la basse tension avec une offre à 189 €/mois sur 48 mois en LLD sur 40 000 kms pour les particuliers avec un 1er loyer de 1 750 €. Qui plus est, cette Corsa-e bénéficie déjà hors négociation d’une remise de 1 000 € plus 1 500 € d’aide à la reprise ! De quoi remplir ses objectifs de réduction du CO2 pour atteindre la norme CAFE en 2020 en misant sur 15 % de ses ventes totales de Corsa dans cette version électrique.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos