Opel envisage du supprimer des milliers de postes en Allemagne

Publié le par

Depuis son rachat par PSA, la marque allemande commence à voir les bénéfices de son plan de restructuration.

© Opel.
© Opel.

Avec l’AFP

Selon les informations publiées par l’AFP, le constructeur automobile allemand a annoncé hier son intention de supprimer 2 100 postes supplémentaires en Allemagne, et ce dans le cadre d’un plan de départs volontaires. Sont concernés les employés nés avant 1963. Ces derniers pourront ainsi opter pour un départ anticipé à la retraite.

Cependant, en parallèle, tout licenciement devrait être exclu jusqu’en juillet 2025 en accord avec les syndicats afin de permettre « une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité », explique Michael Lohscheller, patron d’Opel, dans un communiqué.

Toujours selon l’AFP, depuis son rachat en 2017, Opel aurait déjà supprimé quelque 6 800 emplois à cause d’une baisse de la demande, entraînant des surcapacités dans ses usines. Le site de production historique de Rüsselsheim bénéficiera d’investissements afin d’y produire de nouveaux modèles dès 2021, précise l’entreprise citée par l’AFP. Les difficultés d’Opel s’inscrivent dans un contexte difficile pour le secteur automobile, qui traverse une transformation coûteuse vers l’électrique au moment où la baisse des ventes et l’incertitude commerciale affectent la rentabilité.

Mots clefs associés à cet article : Opel, usine

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos