Opel rajeunit le Crossland

Publié le par

Opel modernise le Crossland, qui adopte les traits introduits sur le Mokka et bénéficie de nouveaux trains roulants. Pas d’hybridation mais de sobres moteurs essence et diesel, pour une commercialisation imminente et une arrivée en concession début 2021.

© Opel
© Opel

Opel met son Crossland au goût du jour. Le SUV compact adopte des lignes introduites sur le récent Mokka. À l’image de ce dernier, il perd la lettre X qui caractérisait les SUV de la marque. Le Crossland arbore ainsi les projecteurs et la calandre du nouveau design d’Opel. L’arrière évolue également, avec des feux foncés en forme d’ailes. Une nouvelle finition baptisée GS Line + propose un look plus sportif, même si les aspects pratiques comme les sièges arrière inclinables et coulissant individuellement restent au programme. Autre nouveauté de ce Crossland modifié, la suspension profite de nouveaux ressorts et amortisseurs, tandis que la colonne de direction profite d’un nouvel arbre intermédiaire.

JPEG - 69.6 ko

Antipatinage adaptatif IntelliGrip

Le système IntelliGrip arrive sur Crossland pour améliorer l’adhérence en fonction des conditions de conduite. Cet antipatinage adaptatif agit sur la motricité selon l’adhérence de chaque roue. Plusieurs modes permettent d’adapter le système à la neige, à la boue ou au sable. Les nombreux amateurs de connectivité ne sont pas oubliés, grâce à plusieurs niveaux de systèmes multimédias. Le service Opel Connect est proposé en option et Live Navigation permet d’obtenir des informations en temps réel sur le trafic et les prix des carburants. Le service donne également un accès à l’appel d’urgence et à une solution de dépannage.

JPEG - 57.6 ko

Moteurs thermiques

Le nouveau Crossland possède une palette de moteurs thermiques essence ou diesel. Pas d’hybridation au programme mais des propulseurs Euro 6d. En essence, le 1,2 l est disponible en version atmosphérique (83 chevaux) et doté d’un turbo, en 110 et 130 chevaux. Une version accouplée à une boîte automatique à six rapports couronne la gamme, pour des émissions de CO2 de 113-112 g/km (NEDC). En diesel, les clients peuvent opter pour le 1,5 l de 110  ou ce même moteur en 120 chevaux, associé à une transmission automatique à six rapports. La marque ne communique cependant aucun tarif pour le moment et n’a pas encore de date précise de commercialisation. Opel signale que les commandes seront bientôt ouvertes et que le véhicule arrivera dans les showrooms en début d’année prochaine.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos