Opération fidélisation pour Share Now

Publié le par

Share Now est présent au sein de seize villes parmi huit pays européens. Avant d’officialiser à grande échelle le lancement de son programme de fidélisation, l’acteur d’auto-partage en free-floating a organisé à partir de la mi-janvier une phase de tests à Vienne, en Autriche.

© Share Now
© Share Now

Acteur majeur sur le marché de l’auto-partage depuis 2019, Share Now passe une nouvelle étape dans son développement en lançant son programme de fidélité. Baptisé « Share Now Avantages », celui-ci est déployé au sein de quatorze villes européennes. Une fois l’étape de l’inscription validée, les clients perçoivent des points après chaque utilisation du service. Un euro dépensé correspond à dix points. « Ils gagnent ainsi des points en conduisant, en réservant des tarifs à l’heure ou à la journée, mais aussi en payant les frais d’aéroport et de dépose », précise l’entreprise, issue de la fusion des deux sociétés (Car2Go et DriveNow) détenues par BMW et Daimler. Plus le nombre de points collectés est important, plus le statut du client grimpe, passant ainsi de « bleu » (0 à 349 points), « argent » (350 à 999 points), « or » (1 000 à 4 499 points) à « diamant » (au-delà de 4 500 points). La classification la plus élevée permet aux consommateurs d’obtenir le plus grand nombre d’avantages (réservation prolongée, tarifs horaires exclusifs, service clients VIP, offres spéciales partenaires, réservation de nuit, etc). « Avec ce premier programme européen de fidélisation, nous rendons la mobilité durable encore plus attrayante pour nos clients, explique Raphael Stange, directeur marketing service client et vente de Share Now. En tant que leader sur le marché de l‘auto-partage, il est important pour nous d’inciter les citoyens à utiliser régulièrement notre service, grâce à des avantages exclusifs, afin de promouvoir une nouvelle mobilité et de rendre nos villes plus vivables ». Le passage de niveau est automatique et reste valable pendant trois mois. En outre, le programme est rétroactif, c’est-à-dire qu’il prend en compte l’utilisation du service au cours des trois derniers mois, peu importe la date à laquelle le client rejoint le programme.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos