Opisto dresse un bilan positif de l’exercice 2018

Publié le par

La plateforme Opisto mutualise un stock de plus de deux millions de pièces d’occasion et garantit un service sur l’ensemble du territoire.

Opisto dresse un bilan positif de l'exercice 2018

Opisto, spécialiste du recyclage automobile, accompagne la transition numérique dans le domaine de la démolition auto. La start-up française couvre l’ensemble des demandes du marché grâce à ses trois offres : un logiciel de gestion dédié aux centres VHU agréés, un site consacré aux professionnels de la réparation auto (opisto.pro) et un site grand public destiné aux automobilistes et particuliers (opisto.fr).

L’année 2018 a été synonyme de croissance pour Opisto, tant pour le secteur du B to B que celui du B to C. 4 413 000 visiteurs ont consulté le site opisto.fr – c’est 9 % de plus qu’en 2017 – et 61 000 transactions y ont été réalisées, soit une hausse de 18 % en un an. Le chiffre d’affaires généré par les centres VHU partenaires a représenté 5 millions d’euros (+ 21 %). Parmi les ventes effectuées, la demande concerne essentiellement des petites pièces de réparation ou des accessoires pour un panier moyen de 82 euros.

Le site opisto.pro a quant à lui bénéficié de la visite de 8 700 professionnels. La plus grosse progression concerne le nombre de transactions réalisées : 20 752 (11 669 de plus qu’en 2017), soit un bond de 128 % en un an. Le chiffre d’affaires généré par les ventes VHU représente un coût de 2,9 millions d’euros. Si le top 5 des ventes reste proche de celui dédié aux particuliers (pare-chocs avant, feux, rétroviseurs, ailes, etc), il faut également ajouter les pièces techniques et mécaniques (boîte de vitesses, moteurs, etc).

Forte croissance de la vente en ligne

Outre ces performances à la hausse, l’année passée marque également la mise en place de deux partenariats noués avec Autodistribution, spécialiste de la pièce auto, et Assercar, un réseau de 1 725 réparateurs automobiles issus d’un groupement d’assureurs.

Depuis sa création en 2010, Opisto a informatisé 4 900 000 pièces d’occasion et a pris en charge 48 % des destructions du parc automobile français. L’entreprise compte 401 centres VHU agréés partenaires, implantés uniformément sur tout le territoire. 119 d’entre eux ont activé la vente en ligne permettant à Opisto de mutualiser sur ses plateformes un stock de 1 960 000 pièces d’occasion disponibles en temps réel. En huit ans, les deux sites ont généré 80 000 transactions.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos