Outils de pricing VO : réponse de Dominique Allain (Autovista) à Bérislav Kovacevic (Solutions VO)

Publié le par

Dominique Allain, directeur général d’Autovista, a souhaité répondre, point par point, à la tribune de Bérislav Kovacevic concernant les outils de pricing VO... Ambiance.

Outils de pricing VO : réponse de Dominique Allain (Autovista) à Bérislav Kovacevic (Solutions VO)

Par Dominique Allain, directeur général d’Autovista

Nous avons lu dans un récent article de Bérislav Kovacevic que celui-ci émettait quelques réserves quant à la fiabilité des outils de pricing VO. Afin de le rassurer et qu’il puisse prendre sereinement les congés qu’il a mérités, nous lui fournissons ci-dessous les éléments de réponse à ses légitimes interrogations.

Quelle peut être la valeur ajoutée des outils de prix de marché des VO ?
par Bérislav Kovacevic

Comme vous avez sûrement déjà l’habitude de consulter régulièrement les sites internet où vous publiez vos annonces de VO, vous vous demandez peut-être si l’abonnement à un outil de pricing des VO peut vous aider ? Il est malheureusement très difficile de répondre pour cinq raisons :

a) La base de leurs statistiques n’est pas toujours très claire et complète modèle par modèle.

Réponse Autovista : Au centre des produits et des solutions Autovista se trouve un référentiel mis à jour quotidiennement et alimenté exclusivement à partir des informations des constructeurs. Ce catalogue est le plus qualifié du marché, avec 130 000 modèles VP et VUL disponibles. Chaque véhicule y figure avec son prix, ses options, ses équipements de série et ses caractéristiques techniques. Ce référentiel est utilisé par presque tous les DMS du marché. Alliée à l’expertise de nos équipes, cette base de premier ordre est la colonne vertébrale de nos outils de cotation.

b) Les prix affichés ne sont pas fiables dans le temps (dans la mesure où leurs évolutions sont liées à de très nombreux paramètres comme les prix d’achat, l’ancienneté, le sous ou le sur-stockage, l’historique des ventes, la couleur, etc.)

Réponse Autovista : Si l’on sait identifier clairement les paramètres qui conditionnent les prix et comprendre leur fonctionnement, il est possible de disposer de prix fiables car établis en fonction de la réalité du marché. Ainsi, Autovista propose le Spot Price, « centre de gravité » des prix de publication d’un VO pour une zone géographique donnée. Basé sur l’observation et l’analyse des publications sur Internet, le Spot Price tient compte de dix-huit paramètres différents, notamment l’identification parfaite du véhicule, sa localisation, son âge ou son kilométrage. Tous ces éléments sont pris en compte dans le cadre d’un calcul statistique multidimensionnel qui assure au Spot Price une fiabilité supérieure à 97 %. Ce Spot Price constitue une aide précieuse pour l’établissement du prix de publication d’un VO, puisqu’il vient appuyer l’expérience du professionnel qui est le mieux au fait des
spécificités de son marché. Autovista travaille actuellement à intégrer dans la détermination du Spot Price de nouveaux paramètres comme l’offre disponible au niveau régional, le délai de vente moyen ou la couverture de marché.

c) Les prix affichés sont aussi liés à l’offre et à la demande (toutes les deux susceptibles d’être trop faibles ou importantes à un moment donné).

Réponse Autovista : Là encore, nous sommes d’accord sur le constat. Pas sur la conclusion en ce qui nous concerne. C’est justement en confrontant l’offre et la demande que nous pouvons définir la situation d’un VO sur son marché. Les groupes de distribution l’ont compris. Savez-vous qu’entre l’Ile-de-France et la Haute-Normandie, les variations de prix d’un même VO peuvent aller jusqu’à sept points, ce qui est considérable ? En restant au plus près du marché, les outils de cotation Autovista permettent de faire évoluer quotidiennement les prix de publication et de reprise. Bien entendu, Autovista ne s’engage sur une valeur qu’à condition que l’offre soit suffisante pour constituer une base d’observation fiable.

d) Les équipements et surtout les options peuvent impacter énormément les fourchettes de prix.

Réponse Autovista : Le prix affiché correspond de fait à un niveau d’équipement et les valeurs Autovista tiennent compte des équipements de série liés à chaque véhicule. Après l’été, nous allons également proposer une valorisation spécifique des options sur la base de l’observation des ESACOs (codes d’identification des équipements). Toujours cette recherche de précision... et toujours le caractère statistique multidimensionnel déjà évoqué !

e) L’état, l’usage et le niveau de préparation n’apparaissent pas clairement sur les sites Internet.

Réponse Autovista  : C’est vrai ! Mais cela l’est aussi pour le professionnel qui s’en remet à des photos. Le prix doit effectivement tenir compte de ces paramètres. En tant que partenaire du professionnel de l’automobile, Autovista veut lui fournir toutes les informations – telles l’estimation des frais de remise en état – qui vont lui permettre de vendre plus de VO et de rendre son activité plus rentable.

Espérons que les résultats des abonnés seront publiés à l’avenir afin de connaître leurs progressions réelles en matière de ventes, chiffre d’affaires et surtout de marges car les vôtres sont importantes à 50 € près !

Réponse Autovista : Good point ! La plupart des groupes de distribution du Top 10 sont nos clients. Des études approfondies avec deux d’entre eux ont permis de conclure à une augmentation de leur marge par VO d’environ 120 € et à un gain de douze jours de rotation ! Après un an et demi d’utilisation, nos outils statistiques de définition des prix de marché sont devenus indispensables à leur activité. Pour rappel, l’opacité des cotations et des services offerts jusqu’à présent aux particuliers a abouti à un très fort recul des professionnels sur le marché VO. Ils ne représentent plus actuellement que 30 % des ventes VO et 64 % des VO récents*, ce qui est très faible comparé aux ratios des autres pays européens. Autovista veut redonner le pouvoir aux professionnels sur le marché VO et cela passe obligatoirement par la mise en œuvre d’outils de valorisations reconnus.

Nous cotons mieux, nous cotons juste !

* Source : Cetelem

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos