Parcours déploie un réseau de marque VO

Publié le par

Conforté dans sa politique par une excellente année 2009, le loueur longue durée Parcours intensifie et structure le développement d’une enseigne nationale de distribution de VO.

Parcours déploie un réseau de marque VO

Là où la majorité des autres loueurs sous-traite (transport, stockage, revente, livraison/restitution, entretien des véhicules, etc.), Parcours intègre les services qui « font » le produit de location longue durée. Quand la majorité des autres loueurs prolonge les contrats locatifs de leurs clients (surtout l’an dernier), Parcours refuse de dépasser 36 mois de bail. Là où les loueurs sont adossés à des banques ou des constructeurs, Parcours est indépendant (la société de capital risque AtriA Capital Partenaires en est l’actionnaire à hauteur de 60 %). Quand la majorité des loueurs reconnaisse que 2009 fut une année difficile, Parcours sable le champagne. Bref, Parcours ne fait pas comme les autres. Et c’est même sa marque de fabrique. « Nous sommes des challengers sur le marché français », résume Jérôme Martin, fondateur et PDG de l’entreprise qui fait partie du top 7 des loueurs longue durée qui gèrent à eux-seuls 90 % du parc LLD national. Avec 36 000 contrats (40 000 à la fin de cette année) et un taux de croissance moyen annuel de 18 % de son parc, l’opérateur compte bien, d’ici à cinq ans, arborer un volume de flotte proche de celui des leaders du secteur.

Parcours Occasions

La singularité de Parcours lui a valu, l’an dernier, de gagner 150 nouveaux clients sur un total de 25 000 fidèles. Mais l’entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires de 246 millions d’euros (+ 9 % par rapport à 2008) et obtenu un résultat net de 7,1 millions d’euros (+ 35 %) a une autre botte secrète : le VO. Avec le label Parcours Occasions et la signature de marque « Les véhicules de fonction d’occasion », l’opérateur dispose déjà de onze centres dans l’Hexagone situés à Paris, Lyon, Annecy, Mulhouse, Aix-en-Provence, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Bordeaux, Rennes et Nice. Cinq d’entre eux sont en « 3D », c’est-à-dire à la fois agence de location longue durée, site de revente de VO et garage avec un atelier intégré. « C’est le modèle que nous développons : un établissement Parcours Occasions qui expose près de 150 VO âgés de 3 à 5 ans ayant en moyenne 95 000 km, garantis 12 mois* avec une traçabilité hors pair et les services habituels comme le financement **, un atelier intégré avec six productifs et une agence qui loue 2 500 véhicules », explique J. Martin.

Marge brute de 4,2 % de la VR

Les véhicules d’occasion, tous d’origine et de première main, sont vendus en l’état avec leur carnet d’entretien, « à un tarif 1 000 euros inférieur au prix de vente classique de n’importe quel revendeur, même particulier », promet J. Martin. « Si le client veut que l’on intervienne sur une rayure, nous lui faisons un devis », précise Frédéric Taillardat, directeur marketing de Parcours. Avec cette formule, Parcours a écoulé 6 309 VO l’an dernier dont 51,5 % à particuliers avec une marge brute de 4,2 % de la VR contre – 1,3 % dans le cadre des ventes à marchands. Lesquels sont toujours les bienvenus sur les parcs du loueur où, via des lots, ils peuvent acquérir les occasions moins chères. Cette année, Parcours, qui table sur la vente d’environ 8 000 VO, entend encore rendre sa marge globale bénéficiaire grâce aux immatriculations à particuliers. D’ici trois à quatre ans, l’entreprise pense écouler 20 000 VO à travers une vingtaine de centres, idéalement « 3D ». Par ailleurs, l’opérateur qui livrera 13 800 véhicules cette année atteindra fin 2010 un parc LLD de 41 000 modèles.

* NSA Gras Savoye.

** Cetelem automobile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos