Pascal Ruch (Toyota-Lexus) : « Notre réseau a une rentabilité saine »

Publié le par

Pascal Ruch (Toyota-Lexus) : « Notre réseau a une rentabilité saine »

Sur le stand Toyota du Mondial de l’automobile, la star s’appelle C-HR. Ce SUV hybride arrive au bon moment sur un segment important. « Le renouvellement récent du RAV-4 et le nouveau C-HR vont nous aider à répondre aux attentes des clients », explique Pascal Ruch, président directeur-général de Toyota France. Un facteur important dans le marché actuel. « La progression de 5 % à fin septembre devrait être le niveau du marché en fin d’année. Cependant, il faut relativiser cette bonne santé car le marché des particuliers reste atone », poursuit le dirigeant.

Dans ce contexte, les ventes de Toyota augmentent de 6,7 % et de 15 % pour Lexus. « Ces résultats sont positifs car nous progressons auprès des clients particuliers. Le Hilux et le Proace devraient également nous aider à auprès des entreprises », ajoute-t-il. « Lexus poursuit sa cinquième année consécutive de croissance grâce à une forte dynamique de nouveautés. Notre réseau a une rentabilité saine car notre stratégie commerciale est saine. Nos marges sont saines sur le VN, le VO et l’après-vente, ce qui donne un réseau solide pour les années à venir », affirme Pascal Ruch.

Pour améliorer leurs performances, les distributeurs bénéficient depuis l’été d’un nouvel outil informatique. Ce système de DMS et CRM permet de croiser les données des clients sur le VN, le VO et l’après-vente. Un paramètre incontournable pour améliorer l’efficacité des données récoltées. Le déploiement de cet outil entre dans la stratégie Customer One de Toyota. Un investissement supporté par le constructeur alors que les concessionnaires ont entamé une transformation de leurs showrooms depuis un an et demi. Ces deux évolutions constituent une étape importante pour Toyota dans son objectif de mettre le client au centre de son univers.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos