Pièces de rechange : Renault adopte la stratégie du groupe PSA

Publié le par

Pièces de rechange : Renault adopte la stratégie du groupe PSA

Le rachat annoncé hier, mardi 13 décembre 2016, d’une partie du groupe Exadis société du grossiste indépendant Laurent basé à Saint-Etienne devrait avoir des conséquences importantes quant à la recomposition à venir du paysage de l’après-vente automobile.

Depuis plusieurs mois déjà, depuis l’annonce du plan Push-to-Pass du groupe PSA, le constructeur français a cassé le mur qui séparait pour moitié, depuis cinquante ans, le marché des pièces de rechange entre les réseaux de marque et les indépendants. A travers un stratégie de constitution d’une quarantaine de nouvelles plaques de distribution PR dans l’Hexagone, le groupe PSA commercialise désormais les pièces de rechange des équipementiers dans ses réseaux.

Cette ouverture des réseaux de marque du groupe PSA à la rechange indépendante bouscule évidemment un schéma traditionnel de l’après-vente. En s’appuyant sur les neuf plate-formes logistiques du groupe Laurent, Renault reprend désormais la stratégie du groupe PSA, sans le dire officiellement encore... Face aux puissantes plaques PR du groupe PSA qui se constituent dans l’Hexagone, le constructeur au losange va sans doute devoir accélérer le déploiement de cette stratégie PR, sachant que l’appui du groupe Laurent ne suffira pas à répondre à l’ensemble des besoins du groupe Renault sur l’ensemble du territoire national. Difficile d’imaginer aussi que Renault puisse avoir deux logistiques différentes : l’une pour ses pièces badgées Renault et l’autre pour les pièces de rechange d’équipementiers.

Après Renault et PSA Groupe, il est fort possible que d’autres constructeurs qui observaient, jusque-là cette révolution PR, s’engouffrent à leur tour dans cette nouvelle stratégie globale de l’après-vente automobile.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos