Plan de relance : l’automobile ne se résume pas à l’industrie !

Publié le par

Les annonces du Président de la République le 9 février sont autant de mesures positives pour pérenniser une industrie automobile en France. Pour autant, la filière ne se résume pas à sa seule composante manufacturière (constructeurs, équipementiers et sous-traitants).

En effet, la crise n’épargne pas la distribution et les services de l’automobile : les marchés du véhicule particulier, notamment du véhicule d’occasion, du véhicule industriel ou de la location, sont dans une situation économique difficile. Les derniers chiffres en témoignent !

450 000 salariés travaillent dans nos métiers de la distribution et des services de l’automobile : ces emplois non délocalisables irriguent l’ensemble des territoires par le biais de 90 000 entreprises ! Alors, à quoi bon soutenir la production de véhicules s’il ne reste plus de professionnels pour les vendre, les louer, les entretenir et les recycler ?

Membre du « Comité pour l’Avenir de l’Automobile » ainsi que du « groupe de travail sur le véhicule décaborné », le CNPA continuera de suivre très attentivement les travaux à venir et de défendre ses propositions. La pérennisation de ce Comité augure d’ailleurs d’un processus qui n’en est qu’à son commencement…

Communiqué de presse diffusé sur www.cnpa.fr

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos