Porsche peu touché par la crise en 2020

Publié le par

Porsche vient de présenter des résultats solides pour l’année 2020, avec un chiffre d’affaires record de 28,7 milliards d’euros et un résultat opérationnel de 4,2 milliards d’euros, soit une rentabilité opérationnelle de 14,6 %.

© Porsche
© Porsche

Porsche a bien surmonté la crise en 2020, avec un chiffre d’affaire record de 28,7 milliards d’euros, soit 100 millions d’euros de plus qu’en 2019. Le résultat opérationnel a atteint 4,2 milliards d’euros, contre 4,4 milliards d’euros en 2019. Le taux de rentabilité opérationnelle s’établit donc à 14,6 % malgré un contexte difficile. Le constructeur a livré 272 000 voitures dans le monde, soit une légère baisse de 3 %. Ce bilan donne un bénéfice avant impôts de 4,4 milliards d’euros, en hausse par rapport à 2019. « Notre offre de produits suscite l’engouement du public, nos modèles électriques emportent l’adhésion de nos clients, notre marque fait preuve d’une remarquable capacité d’innovation et l’entreprise a su gérer la crise avec détermination », souligne Oliver Blume, président du directoire de Porsche AG. La prime annuelle des salariés a donc été fixée à 7 850 euros pour l’année 2020.

Ventes électrifiées

Le premier marché de la firme reste la Chine, avec 88 968 voitures livrées, soit une hausse de 3 %. De son côté, l’Europe dans son ensemble représente 80 892 unités. Sur les 272 000 voitures vendues en 2020 par la firme, le Cayenne reste le modèle le plus livré, avec 89 860 unités. Ce nombre représente une légère hausse de 1 % par rapport à l’année précédente. Le premier modèle 100 % électrique de Porsche a également bien démarré malgré l’arrêt de la production intervenu au moment du lancement de la fabrication de ce dernier. Près de 20 015 exemplaires de Taycan ont été livrés dans le monde en dépit des circonstances défavorables. Au-delà de ce modèle, l’électrification gagne du terrain chez Porsche, puisque 17 % des véhicules vendus dans le monde en 2020 étaient électrifiés. Un taux qui atteint un tiers des voitures écoulées en Europe. La marque souhaite que la moitié de ses voitures neuves soient équipées d’un moteur électrique en 2025, avant de dépasser 80 % en 2030.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos