Pourquoi l’électrique ne décolle pas !

Publié le par

Bérislav KOVACEVIC
Bérislav KOVACEVIC

Malgré l’énorme pression des politiques (Union Européenne avec les normes WLTPE et l’objectif des 95 g de CO2) et des constructeurs automobiles pour inciter via toutes leurs nouvelles motorisations et modèles les clients à adopter l’hybride rechargeable, l’hybride plug-in et l’électrique, force est de constater que les chiffres réels de vente sont très décevants (1 à 5 % des ventes seulement selon les marchés) !

Pourquoi même d’immenses patrons automobiles se sont trompés dans leurs prévisions et s’inquiètent du retour sur investissement potentiel lié à leurs espérances d’ici 2025 ?

Face à ces interrogations cruciales, la réalité perçue par les clients reste primordiale à 4 niveaux :

  • Des véhicules souvent onéreux donc plutôt réservés à des clientèles entreprises pour des raisons fiscales
  • Des véhicules onéreux en coût d’utilisation (voir le tableau ci-dessous issu de l’étude européenne parue par Lease Plan démontrant le surcoût des motorisations électriques par rapport aux thermiques) surtout pour un véhicule qui ne pourra au mieux ne jouer qu’un rôle de 2ème ou de 3ème véhicule
  • Des véhicules très difficiles à revendre sur le marché de l’occasion (ou très souvent en enregistrant des pertes conséquentes par rapport aux soldes financiers)
  • Des véhicules plus nombreux à terme mais qui posent déjà question sur la capacité de les fabriquer à grande échelle (80 % du cobalt se trouvant au Congo et étant extrait de façon inhumaine d’une part, 90 % des recyclages de batteries se trouvant en Chine d’autre part) eu égard à la volonté de réduire à la fois notre parc de centrales nucléaires et ceux des autres constitués de charbon…

JPEG

Eu égard aux enjeux de santé publique et de réchauffement climatique, ce ne sont pas la culpabilisation des citoyens automobilistes ni la pression fiscale qui suffiront à changer les comportements d’achats. Seules de véritables réponses peuvent le laisser espérer. J’en veux pour dernière preuve que j’ai eu le plaisir de commercialiser des Peugeot 106 électriques en 1995 et je constate que les mêmes problématiques restent à résoudre…

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos