Premier bilan du nouveau contrôle technique

Publié le par

Dekra vient de communiquer la synthèse de ses observations sur le nouveau contrôle technique depuis son entrée en vigueur le 20 mai 2018. Le taux de contre-visite atteindrait 23,1 % contre 18,7 % en 2017.

Premier bilan du nouveau contrôle technique

Le nouveau contrôle technique a fait couler beaucoup d’encre. Deux mois après son entrée en vigueur, l’enseigne Dekra présente un premier bilan des nouvelles modalités de contrôle. « Le taux de contre-visites au total est actuellement de 23,1 % comparé au taux de 18,7 % en 2017, taux plus rassurant que les prévisions d’avant la mise en vigueur du 20 mai 2018 et conforme à nos propres prévisions » explique Karine Bonnet, présidente du réseau de contrôle technique Dekra. Ce taux global concerne les défaillances majeures pour 21,3 % des contre-visites et les défaillances critiques pour 1,8 %. Un pourcentage éloigné des craintes de certains, qui promettaient des taux beaucoup plus élevés. Dans le détail, 12 % de ces défaillances critiques concernent des pneus dont la corde est visible ou endommagée. Les gommes occupent aussi le deuxième rang de ces défauts avec des sculptures dont la profondeur n’est pas conforme aux exigences (10 %). Le frein de stationnement arrive en troisième position avec une représentation de 10 %, devant l’absence de toute source lumineuse sur les feux de stop (8 %). Les pertes de liquide (autre que l’eau) suivent avec 4 %, à égalité avec les rotules de suspension et devant des plaquettes de frein trop usées (3 %). Ces disfonctionnements importants restent donc plutôt rares sur les dizaines de milliers de véhicules contrôlés (171 193 VL à mi-juin). Il faudra cependant attendre quelques mois pour tirer une conclusion plus représentative du nouveau contrôle technique, même si ce dernier évoluera encore en janvier 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos