Premier semestre positif pour VW Group

Publié le par

Le groupe allemand a réalisé un premier semestre positif, avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,5 % et un bénéfice d’exploitation en progression de 9,8 %. Cependant, les éléments exceptionnels liés à l’affaire des moteurs diesel pèsent pour 1,6 milliards d’euros.

Premier semestre positif pour VW Group

Le groupe Volkswagen a livré 5,5 millions de véhicules au premier semestre 2018, soit une hausse de 7,1 % par rapport aux six premiers mois de l’année précédente. Cette augmentation se traduit par un chiffre d’affaires en croissance de 3,5 %, à 119,4 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation a atteint 9,8 milliards d’euros, en hausse de 9,8 %. Cependant, les éléments exceptionnels liés à l’affaire des moteurs diesel pèsent sur ces résultats à hauteur de 1,6 milliards d’euros. Le résultat avant impôts s’établit à 9 milliards d’euros, en croissance de 2 %. Après ces prélèvements, il retombe à 6,6 milliards d’euros, soit une augmentation de 2,1 %. Les liquidités de la division automobile atteignent 26,3 milliards d’euros.

Résultats par marques

Au niveau des différentes entités du groupe, la marque Volkswagen a réalisé un chiffre d’affaires de 42,7 milliards d’euros au premier semestre, en progression de 7,7 %. Le bénéfice d’exploitation avant éléments exceptionnels a atteint 2,1 milliards d’euros. Un résultat auquel il faut retirer 1,6 milliards d’euros générés par l’affaire du diesel. Chez Audi, le volume d’affaires a représenté 31,2 milliards d’euros, contre 30 milliards d’euros au premier semestre 2017. Le bénéfice d’exploitation a atteint 2,8 milliards d’euros. Ces résultats englobent les marques Lamborghini et Ducati. Pour la marque Skoda, le chiffre d’affaires a représenté 9,2 milliards d’euros, en progression de 5,1 %. Cependant, le bénéfice d’exploitation recule de 4,5 % pour se stabiliser à 821 millions d’euros. La marque Seat a amélioré son volume d’affaires de 14,5 %, pour un montant de 5,8 milliards d’euros. Le bénéfice d’exploitation a fait un bond de 62,7 %, à 212 millions d’euros. Au sein de la vénérable firme Bentley, chiffre d’affaires (757 millions d’euros) et bénéfice d’exploitation (-80 millions d’euros) sont en retrait au premier semestre. La baisse des ventes, le lancement retardé de la nouvelle Continental GT et des effets de change expliquent cette contre-performance. Enfin, la marque Porsche poursuit sa croissance, avec un volume d’affaires de 11,2 milliards d’euros contre 10,8 milliards d’euros l’année passée, et un bénéfice de 2,1 milliards d’euros, en hausse de 0,4 %.

Optimisme mesuré pour 2018

Pour Herbert Diess, président du directoire du groupe, ce premier semestre positif ne doit pas faire oublier un contexte délicat. « Nous devons rester vigilants car nous allons être confrontés à de nombreux défis dans les mois à venir, particulièrement avec la transition vers la nouvelle procédure d’essai WLTP. Le protectionnisme croissant constitue également un défi majeur pour l’industrie automobile mondiale » souligne le dirigeant. Des facteurs qui conduisent le président à cibler un chiffre d’affaires en hausse de 5 % pour l’année 2018, pour une marge avant éléments exceptionnels qui devrait se situer entre 6,5 % et 7,5 %. Un pourcentage qui devrait être inférieur après retrait des éléments liés au diesel.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos