Première vente aux enchères mobile du groupe Berbiguier : résultats !

Publié le par

Première vente aux enchères mobile du groupe Berbiguier : résultats !

Samedi 6 novembre, le groupe familial Berbiguier, distributeur Peugeot et Ford à Cavaillon (84) et au Pertuis (84), a organisé, en partenariat avec Manheim, une vente aux enchères publiques d’une partie de son stock VO sur son site Peugeot. Via l’appellation Manheim Auction House, le spécialiste du remarketing de VO (agréé par le conseil des ventes) se lance en effet dans les enchères mobiles, partout en France, au sein des concessions. L’établissement Peugeot dirigé par Christophe Cyrille constituait donc, à ce titre, un laboratoire pour le prestataire comme un test pour le distributeur. Si ce dernier s’est chargé d’inviter ses clients (450 en l’occurrence) et de communiquer massivement en radio et presse locale, le second a apporté son commissaire-priseur, son personnel administratif, ses installations informatiques et son fameux camion itinérant équipé des technologies Simulcast permettant la transmission instantanée de la vente sur Internet (et sur berbiguier.fr).

21 véhicules vendus

Le jour J, une centaine de particuliers a assisté à cette adjudication sur site. « Seule une trentaine d’entre eux était vraiment rompue au système des ventes aux enchères. Cela nous donne à voir le travail d’évangélisation qu’il reste à accomplir. Lors des prochaines sessions, nous renverrons, lors du teasing, les clients vers un site internet explicatif afin qu’ils arrivent parfaitement informés », explique Éric Trelet, directeur marketing de Manheim France. Dès 8 heures, les premiers clients ont pu regarder dans le parc les 160 véhicules du groupe qui allaient composer le plateau de la vente. Un plateau bien réparti entre des modèles de marques françaises et des véhicules d’exception (Ferrari, Aston Martin et Porsche). À 11 heures, la vente a débuté et s’est soldée par l’adjudication de 21 voitures (Manheim facture ses frais 11% HT) au prix moyen de 7 500 euros. En dépit d’un score moins enthousiasmant que souhaité, le groupe se dit ravi du trafic que cette opération a suscité auprès de nouveaux prospects. « Je suis extrêmement satisfait car environ 300 particuliers ont circulé sur le parc pendant trois jours. Les gens sont venus en nombre regarder comment se déroule une vente aux enchères. Nous renouvelons d’ores et déjà l’opération pour juin prochain. Les gens sont venus apprendre. Lors de cette prochaine session, ils seront actifs », confie Christophe Cyrille, dirigeant du groupe Berbiguier qui a vendu 2 000 VN et 4 100 VO l’an dernier (dont 1 300 à particuliers) pour un chiffre d’affaires de 46 millions d’euros. L’organisation globale de la vente a coûté 10 000 euros à l’entrepreneur. Dès le lendemain, des clients sont revenus voir les voitures. Beaucoup de professionnels sont également venus assister à cette première afin de jauger de l’intérêt de réaliser pareille opération dans leurs affaires. « Nous avons des contacts », déclare E. Trelet. Et si la démocratisation des ventes aux enchères automobile passaient par les concessions ?

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos