"Prévenir le risque routier en entreprise" : rejoignez le dispositif !

Publié le par

Pour lutter contre les accidents de la route dans le cadre du travail, le CNPA a décidé de réagir en lançant en octobre dernier l’opération « Prévenir le risque routier en entreprise ». En partenariat avec la Sécurité routière et la CNAMTS, et placée sous le haut patronage du Président de la République, cette opération a pour objectif d’améliorer la sécurité routière au sein des entreprises.

Ainsi, les professionnels de l’automobile proposent aux chefs d’entreprises le contrôle gratuit des organes de sécurité (pneumatiques, éclairage et visibilité) de leur parc de véhicules ainsi que ceux de leurs collaborateurs, mais surtout des conseils en matière de conduite, d’équipements, d’aménagement et de modernisation des véhicules (limiteur de vitesse, radar de recul, GPS, cloison…). Si ce contrôle fait apparaître un ou plusieurs points de défaillance, les interventions nécessaires sont proposées.

Après quelques mois, l’expérience est un succès puisque de nouveaux partenaires de poids ont rejoint l’opération. En effet, des institutionnels comme le RSI (Régime Social des Indépendants), la MSA (Mutualité Sociale Agricole), l’ACMS (médecine du travail) ou IRP Auto ont décidé de soutenir l’opération, comme d’autres partenaires importants tels que Total, Michelin, Veolia etc. De leur côté, les professionnels de l’automobile ont répondu massivement à l’appel puisqu’ils sont près de 5 000 à s’être inscrits sur le site internet de l’opération www.risque-routier-entreprise.fr.

Parmi ces professionnels figurent notamment le réseau de réparateurs agréés Citroën, les membres du réseau Eurorepar et de nombreux ateliers adhérents du CNPA. Les entreprises se montrent également intéressées puisque 500 sont déjà inscrites pour bénéficier de l’expertise d’un professionnel. Toutes les tailles et tous les métiers y sont représentés, à l’image de la SNCF et de ses 25 000 véhicules potentiels (véhicules de fonction et véhicules des collaborateurs). On observe aussi l’intérêt de nombreuses collectivités territoriales, de Préfectures ainsi que de Chambres de commerce.

Ce succès ne devrait pas se démentir puisque la CNAMTS lance au mois d’avril une campagne d’information : les chefs d’entreprises de moins de 50 salariés pourront recevoir des aides destinées au renouvellement ou à l’aménagement de leurs véhicules utilitaires légers. Cette opération démontre que les professionnels de l’automobile peuvent, de façon volontaire, réduire le risque routier en mettant à la disposition des autres secteurs leurs compétences, au bénéfice de l’intérêt général.

En savoir plus

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche