Prime à la conversion : le CNPA demande un rendez-vous en urgence à Elisabeth Borne

Publié le par

Le décret qui définit les nouvelles modalités d’attribution de la prime à la conversion et les véhicules concernés ne satisfait absolument pas le CNPA. Le syndicat souhaite rencontrer au plus vite Elisabeth Borne.

Prime à la conversion : le CNPA demande un rendez-vous en urgence à Elisabeth Borne

Suite au coup de rabot de la prime à la conversion le 17 juillet, le CNPA a adressé un courrier à Elisabeth Borne, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire.

Le CNPA juge aujourd’hui cette évolution de la prime à la conversion « totalement inadaptée et inopérante ».

Dans ce courrier signé par Xavier Horent, délégué général du CNPA, le syndicat rappelle avoir « été particulièrement surpris de découvrir le contenu des arbitrages effectués, dans le cadre du décret paru hier, relatifs à la prime à la conversion automobile, alors que nous siégions il y a encore quelques jours au sein du comité stratégique de filière ». Et d’ajouter : « Au-delà du fond, qui pose dès à présent un très grand nombre de questions et de difficultés opérationnelles pour les entreprises et les particuliers, vous me permettrez de souligner l’absence de concertation, totalement incomprise de nos entreprises et de leurs clients ».

Dans ce courrier, Xavier Horent sollicite ainsi « au nom de mon organisation et de son président, Francis Bartholomé, audience à laquelle la présence du président de la PFA et du comité stratégique de filière automobile, Luc Chatel, nous paraîtrait essentielle ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos