Qualité de l’air : réaction du CNPA aux mesures annoncées

Publié le par

Qualité de l'air : réaction du CNPA aux mesures annoncées

Comme annoncé à l’automne, le gouvernement a réuni le 6 février le comité interministériel sur la qualité de l’air, qui a présenté un « plan d’urgence pour la qualité de l’air » composé de 38 mesures.

Delphine Batho, Ministre de l’Environnement, a en effet "acté l’échec des ZAPA", qu’elle juge socialement injustes et écologiquement inefficaces. Le CNPA est soulagé de voir que ce dispositif est abandonné, car les risques qu’il comportait étaient significatifs.
Lire la position du CNPA  : "Pour des ZAPA respectueuses des entreprises et des automobilistes".

Le CNPA est également satisfait de voir que l’éco entretien des véhicules est retenu au sein des 38 mesures. Il s’agit d’une proposition portée par le CNPA depuis le début des travaux du Grenelle de l’environnement en 2008 : le parc roulant dépassant les 37 millions de véhicules, il apparaît en effet évident que son bon entretien a un impact environnemental déterminant sur l’ensemble de ses émissions.
Consulter la position du CNPA  : "L’éco entretien : agir sur les émissions du parc roulant".

L’un des axes retenus par le plan s’oriente sur la « création de leviers pour renouveler le parc des véhicules polluants » : là encore, le CNPA retrouve un message qu’il porte pour l’ensemble des véhicules. Parmi les propositions qui ont été faites :
- Le CNPA propose de suivre l’exemple allemand en affectant une partie des recettes de la future taxe poids lourds prévue pour 2013 à la modernisation du parc.
Lire la proposition du CNPA : "Moderniser le parc de poids lourds sans peser sur les finances publiques".
- Le CNPA soutient également la nécessité de renouveler le parc des anciens cyclomoteurs, indispensables à la mobilité de certaines catégories de population à faible pouvoir d’achat, au premier rang desquelles les jeunes.
Lire la proposition du CNPA  : "Pour une prime au remplacement des cyclomoteurs".

Par ailleurs, le développement des véhicules hybrides et électriques reste un axe prioritaire pour le gouvernement, une stratégie que le CNPA soutient naturellement depuis plusieurs années.
Lire la position du CNPA : "Accompagner le déploiement des véhicules électriques". Depuis le début de ses travaux le 25 juillet dernier, à l’occasion du lancement du Plan de Redressement de la filière automobile, le CNPA travaille activement avec Philippe. Hirtzman, sur le déploiement des bornes de recharge de véhicules électriques. Les réseaux traditionnels de proximité déjà répartis en régions, comme les stations-service par exemple, doivent contribuer à la réalisation de cet objectif national.

Néanmoins, un certain nombre d’autres sujets doivent être suivis de près, afin de s’assurer que les intérêts des 100 000 entreprises du commerce et des services de l’automobile sont bien pris en compte.

- Une mission est lancée par le gouvernement pour étudier un dispositif permettant d’identifier les véhicules vertueux en matière d’émissions. Est-ce le retour de la pastille verte ? La mission rendra ses propositions à l’été 2013. Le CNPA participera et suivra attentivement ces travaux.

- L’installation d’équipements permettant d’améliorer le bilan d’émission des particules des véhicules anciens fera l’objet d’un arrêté avant l’été pour les poids lourds et les VUL notamment. Si le CNPA soutient cette mesure, il convient néanmoins de participer activement à son élaboration.

Afin de continuer à représenter la Branche dans le sens d’une mobilité garantie pour tous, le CNPA rencontre les équipes de Delphine Batho le 25 février prochain.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos