Quand économie rime avec longévité pour BMW

Publié le par

Sur la voie de la mobilité du futur, le groupe BMW prend des mesures stratégiques et économiques afin d’améliorer durablement ses performances opérationnelles.

Quand économie rime avec longévité pour BMW

Façonner la mobilité premium, tout en maintenant une stabilité financière. Voici l’objectif que c’est fixé le groupe BMW au cours de la prochaine décennie. « Après trois ans de stratégie, nous restons sur la bonne voie et avons acquis une position forte en tant que l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’e-mobilité, affirme Harald Krüger, président du conseil d’administration de BMW AG. Nous sommes en tête du marché européen et allons bientôt lancer la production en série de notre cinquième génération. Nous étendons de manière significative notre présence dans la catégorie des véhicules de luxe. Notre premier véhicule hautement automatisé sera disponible en 2021 et nous préparons déjà la voie au développement de la technologie de pointe de la prochaine génération ».

Pour compenser les investissements nécessaires au développement de la mobilité, le groupe BMW compte sur sa gamme de produits. Ainsi, dans la catégorie luxe, la nouvelle BMW série 8 (Coupé et Cabriolet) et la nouvelle BMW X7 ont déjà fait leurs débuts. La BMW Série 7 entièrement rénovée est en route vers le réseau et sera accompagnée du lancement de la BMW Série 8 Gran Coupé dans le courant de cette année. Prochainement, le constructeur ambitionne de rajeunir et d’élargir son catalogue de véhicules compacts. Dans cette optique, la nouvelle génération de la BMW Série 1 sera lancée à l’automne 2019 et la BMW Série 2 Gran Coupé sera ajoutée au segment des compactes au printemps 2020 dans le but d’attirer de nouveaux clients. Enfin, aucun successeur ne sera développé pour la génération actuelle de la BMW Série 3 Gran Turismo. À la fin de 2019, il s’agira du lancement de la Mini Electric fabriquée à l’usine d’Oxford et, à partir de 2020, de la BMW iX3, qui sera produite pour le marché mondial à Shenyang, en Chine. Avec les BMW i3, BMW i4 et BMW Vision iNEXT, le groupe disposera de cinq modèles 100 % électriques sur le marché d’ici à 2021. Un panel qui devrait atteindre les douze modèles d’ici à 2025. À terme, le portefeuille de produits du groupe BMW comprendra au moins 25 modèles électrifiés.

Par ailleurs, afin de réaliser des économies essentielles, Nicolas Peter, membre du conseil d’administration de BMW AG Finance a fait état de plusieurs pistes : « Par exemple, les temps de développement des nouveaux modèles de véhicules seront réduits d’un tiers. De plus, les simulations numériques et la validation virtuelle pourraient éliminer le besoin de quelque 2 500 prototypes de véhicules coûteux d’ici à 2024 ». Le groupe entend également maintenir un effectif de collaborateurs identique à celui de l’année passée. En outre, à compter du 1er avril 2019, les marques automobiles BMW, Mini et Rolls-Royce seront regroupées au sein d’une même division des ventes. Celle-ci sera dirigée par Pieter Nota, membre du conseil de direction de BMW AG, jusqu’ici responsable des ventes et de la marque BMW.

Mots clefs associés à cet article : BMW

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos