Que fait Coretec, première entreprise à bénéficier du Fonds Avenir Automobile 2 ?

Publié le par

Basée à Saint-Aubin-du-Cormier, en Ille-et-Vilaine, Coretec est une entreprise familiale spécialisée dans l’intégration de lignes de production robotisée pour l’industrie automobile. Ses clients sont des équipementiers Tier 1, voire des constructeurs.

© Coretec
© Coretec

Au début du mois de novembre, le gouvernement français annonçait que le Fonds Avenir Automobile 2 (FAA2) était désormais opérationnel pour renforcer les fonds propres des sous-traitants automobiles dans leurs projets de croissance, d’innovation et de diversification et qu’il allait réaliser son premier investissement dès 2020 dans l’entreprise familiale Coretec. Les constructeurs français, PSA et Renault, se sont accordés avec Bpifrance pour créer ce fonds d’investissement auquel l’État participera également directement. Doté de 525 millions d’euros, le FAA2 sera structuré en deux enveloppes, une enveloppe principale dédiée aux investissements directs dans les entreprises de la filière automobile, et une enveloppe dite « fonds de fonds », qui ciblera des fonds d’investissement privés ayant la volonté d’investir dans l’automobile.

Accompagner et sécuriser la forte croissance de Coretec

Coretec est donc le premier bénéficiaire du FAA2. L’entreprise familiale, dirigée par Daniel Le Corre, président fondateur, et son fils Yann Le Corre, directeur général, ouvre son capital à Bpifrance qui y investit 8 millions d’euros. Créé en 2002 et basé à Saint-Aubin-du-Cormier, Coretec est un intégrateur de lignes de production robotisées pour l’industrie automobile. Ses clients sont les équipementiers automobiles, comme Faurecia, Novares ou Plastic Omnium, par exemple, et quelques constructeurs (Renault et Ford). Le groupe emploie environ 360 personnes, réparties sur quatre sites, deux en France, un en Pologne et un en République Tchèque. Coretec représente un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 33 millions d’euros. En 2019, Coretec, qui conçoit et réalise des solutions pour le développement et l’industrialisation de pièces plastiques, avait réalisé une opération de croissance externe significative en reprenant l’équipementier Tecma et sa filiale Macro Molds. L’entrée au capital de Bpifrance doit permettre de financer la croissance de Coretec en élargissant sa surface financière.

© Coretec
© Coretec

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos