Quelle valeur future pour la Peugeot 3008 ?

Publié le par

Quelle valeur future pour la Peugeot 3008 ?

Le crossover du Lion « à la croisée des univers de la berline, du SUV et du monospace compact », selon EurotaxGlass’s, qui vient d’en évaluer la valeur future, correspond à un segment nouveau. S’il est difficile de classer ce produit de conquête dans une catégorie précise, le spécialiste européen de la fourniture de données estime que ses valeurs résiduelles sont bien orientées, « en ligne avec celles de ses concurrents potentiels ». Ainsi, à 36 mois et 90 000 km, ce modèle en version 2.0 HDi se revendrait à 53 % de son prix neuf pour une valeur de reprise de 15 777 euros. « Dans les mêmes conditions, ces valeurs atteindraient respectivement 46 % et 12 240 euros pour une 3008 1.6 THP », précise l’opérateur.

La clientèle entreprise

Les consommations raisonnables et les faibles rejets de CO2 (à partir de 130g/km pour les HDi) de la 3008 sont des atouts qui devraient, selon l’analyste, « être appréciés au moment où le TCO (Total Cost of Ownership = coût total d’utilisation) devient un élément incontournable pour les particuliers comme pour les professionnels ». Et EuroptaxGlass’s d’ajouter : « En mettant l’accent sur le bon positionnement de son TCO, Peugeot entend démontrer que la 3008 se pose en alternative aux véhicules plus conventionnels pour des entreprises à la recherche d’un véhicule polyvalent ». Reste que les ambitions du constructeur pour sa pépite sont importantes (16 000 unités en année de lancement, puis 24 000 immatriculations en année pleine) dans un contexte quasi déprimé. La 3008 s’imposera-t-elle devant le Qashqai ? Les performances de vente joueront un rôle déterminant dans le calcul et la tenue des valeurs futures du crossover.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos