Quintess relie les distributeurs aux victimes d’un VEI

Publié le par

La société Quintess propose une solution d’intermédiation directe entre assurés détenteurs d’un véhicule économiquement irréparable (VEI) et distributeurs afin de les rééquiper avec une voiture neuve ou d’occasion.

Quintess relie les distributeurs aux victimes d’un VEI

Quintess n’est pas une entreprise spécialisée dans l’automobile. Pourtant, le dernier service lancé par la firme concerne directement les professionnels de l’automobile. Spécialisée dans le marketing relationnel et digital au service des banques et assurances, Quintess propose depuis l’année dernière un service de retour à la mobilité destiné aux assurés dont le véhicule a été déclaré économiquement irréparable (VEI). Lancé en 2017, ce service de conciergerie a été testé en 2018 avec cinq grandes compagnies d’assurance. Près de 12 000 assurés ont ainsi bénéficié de cette prestation gratuitement puisque Quintess agit au nom de l’assureur de l’automobiliste.

La société reçoit toutes les informations nécessaires grâce à un accès au dossier sur Darva et propose ses services à l’assuré par téléphone. Si ce dernier souhaite confier sa recherche à la firme, un conseiller récolte les principales informations sur le véhicule souhaité. La recherche se base ainsi sur les critères de l’automobiliste, qui peut se limiter à la valeur de remboursement du véhicule endommagé ou à un montant différent s’il le souhaite. « Nous proposons nos services en expliquant bien que c’est totalement gratuit », souligne Jonathan Haberszrtau, chargé du déploiement du service auprès des professionnels. « Sur 10 assurés contactés, 8 acceptent. Les deux autres refusent pour diverses raisons ou nous disent qu’ils ont déjà trouvé un autre véhicule », poursuit-il.

Conserver les assurés

La déclaration en VEI reste un moment crucial pour les assurés mais aussi pour les assureurs. En effet, ces derniers perdent la moitié de leurs clients lorsqu’un véhicule est économiquement irréparable. Une issue qui concerne chaque année 1,5 % du parc roulant VL assuré, soit un nombre non négligeable de clients et de véhicules. Proposer une prise en main globale de la recherche d’une nouvelle voiture constitue donc un service intéressant pour les assureurs. Si certains ont mis en place leur propre solution, d’autres préfèrent déléguer cette fonction à un tiers. Quintess intervient donc en soumettant une ou plusieurs options à l’assuré en fonction des véhicules disponibles dans les stocks des distributeurs. Toute la relation s’effectue par téléphone mais aussi par email, SMS ou Whatsapp.

Connecter les stocks

La pertinence du service dépend donc en partie de la largeur de l’offre disponible. « Depuis le début de l’année, je rencontre les distributeurs pour leur présenter notre service », explique Jonathan Habersztrau. « Nous travaillons déjà avec quatre groupes mais nous souhaitons compléter notre maillage afin de proposer des véhicules aux assurés à proximité de chez eux », souligne-t-il. Un partenariat qui prend la forme d’une connexion du stock afin que les conseillers de Quintess puissent repérer les véhicules adéquats. Si c’est le cas, le rôle de l’intermédiaire est celui d’un apporteur d’affaires. Le contact client est transféré à un vendeur référant au sein de la concession. Si la vente se concrétise, Quintess prélève une somme fixe de 300 euros, quel que soit le montant de la transaction. En cas d’échec, le contact n’aura rien coûté au professionnel. Loin de vouloir rallier tous les concessionnaires de France, Quintess souhaite établir un maillage pertinent dans toute la France.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos