R-M présente sa carrosserie du futur

Publié le par

R-M a profité de son concours annuel du meilleur peintre pour présenter sa vision de la carrosserie du futur. Pas de science-fiction mais un modèle applicable dès aujourd’hui dans les ateliers, grâce à des produits et outils proposés par la marque et quelques partenaires sélectionnés.

R-M présente sa carrosserie du futur

Tous les ans, R-M, l’une des marques du groupe BASF, organise son concours du meilleur peintre. Cette année, la firme a profité de cette occasion pour présenter sa vision de la carrosserie du futur. Cependant, le modèle mis en place par R-M ne repose pas sur de la science-fiction. Les équipements, outils et services sélectionnés par la marque peuvent être installés dans un atelier dès aujourd’hui. Les candidats ont pu utiliser ce matériel pour concourir lors de la finale, qui s’est déroulée le 4 décembre dernier dans son centre de formation de Clermont de l’Oise (Oise).

Gamme e’Sense

Le cœur de métier de R-M reste la peinture et dans le cadre de cet atelier du futur, la peinture ne peut être que « verte ». La marque met en avant sa gamme éco-conçue e’Sense. Cette dernière vient d’obtenir la certification REDcert2, valable dans l’industrie chimique, et s’élargit avec deux apprêts et un mastic UV. « Si le choix des bons produits est important, les bonnes pratiques sont essentielles. (…) Il y a encore peu de temps, on ne croyait pas à l’influence de l’environnement dans le business. Ce n’est pas encore la révolution mais une étape de prise de conscience importante a été franchie » explique Erwan Baudimant, Regional Business Manager de BASF. La dimension environnementale pourrait progresser dans les années à venir, notamment par l’intermédiaire des assureurs. Ces derniers sont de grandes structures qui appliquent une politique RSE en interne et dans leur communication. L’argument d’une réparation carrosserie éco-responsable pourrait faire son chemin dans les esprits, avant d’arriver dans les agréments… Une réflexion à prendre en compte pour préparer l’avenir de son entreprise. « La gamme e’Sense, qui affiche une progression constante des ventes, est actuellement installée chez 5 % de nos clients et plusieurs installations sont programmées sur 2020 » poursuit E. Baudimant. Pour compléter l’utilisation de bons produits, il est nécessaire de s’équiper avec du matériel moderne.

Equipement interconnecté

Les produits évoluent mais le laboratoire de peinture évolue aussi. Le modèle prescrit par R-M recourt à un outil de gestion global du poste peinture. Un logiciel qui intègre l’historique, la base de données couleurs, une assistance technique, une gestion avancée des stocks, des commandes automatisées par internet ainsi que les ordres de réparation de l’atelier. Le système est aussi connecté au spectrophotomètre. Cet outil est baptisé Colortronic 12/6 et simplifie la reconnaissance de teintes. Ce type d’appareil a beaucoup progressé ces dernières années et les dernières générations sont devenues plus fiables. Connecté à la base de données couleurs du groupe BASF, il donne un résultat plus rapidement, tout en garantissant un bon niveau de reconnaissance des nuances. Une progression qui a convaincu le fabricant de peinture de supprimer les teintiers dans le cadre des installations chez de nouveaux clients. La fin d’un outil au profit d’un nouveau. Cependant, l’appareil qui reste au centre du poste peinture reste la balance. Une balance elle aussi connectée, non seulement au spectrophotomètre mais aussi au fabricant de peinture. Elle permet de suivre les consommations de chaque produit et donne une vision par dossier ou au niveau de l’atelier. Sa gestion des stocks peut être complétée par des commandes automatisées et la réception des bons de livraison dématérialisés. Elle donne même accès aux offres promotionnelles du fabricant. Le trio produits-balance connectée-spectrophotomètre constitue la colonne vertébrale du poste peinture de la carrosserie moderne. Cependant, la productivité d’un atelier et sa rentabilité passent aussi par une organisation optimale du travail. Un dossier sur lequel travaille également le groupe BASF, avec son service d’audit et de suivi des carrosseries.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos