REC : le Parlement européen persiste et signe

Publié le par

Alors que le Parlement européen s’est réuni le 6 mai dernier en session plénière pour voter définitivement sa résolution sur le règlement automobile, la séance de questions orales posées la veille au soir au Commissaire chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, a démontré l’intensité de la mobilisation des eurodéputés.

Une quinzaine de parlementaires ont manifesté leur opposition au projet de la Commission. « Prenez au sérieux les préoccupations des PME ! » a déclaré un eurodéputé, tandis qu’un autre rappelait la nécessité de ne « pas diluer les préoccupations des acteurs dans le zèle des simplifications administratives ».

L’ensemble des eurodéputés souhaite en effet sauvegarder des clauses qui fonctionnent au bénéfice de la concurrence, du consommateur et des distributeurs, quelle que soit leur taille. Une position quasi unanime, puisqu’aucun amendement extérieur n’a modifié le texte voté initialement le 27 avril dernier par la commission « Economique et monétaire ».

Le Parlement européen interpelle officiellement la Commission et lui demande de prendre en compte ses observations lors du vote d’aujourd’hui 26 mai, date à laquelle le collège des commissaires européens scellera le sort des 380 000 entreprises du commerce et des services de l’automobile en Europe.

En savoir plus

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos