RAPID RTC fait le bilan de sa première année en France

Publié le par

La société canadienne RAPID RTC est arrivée sur le marché français depuis un an et travaille aujourd’hui avec 120 points de vente. Un développement qui devrait s’accélérer en 2020.

RAPID RTC fait le bilan de sa première année en France

RAPID RTC fête sa première année de présence en France. La firme canadienne s’est implantée dans l’Hexagone après une arrivée en Europe par l’intermédiaire de la Grande-Bretagne dès 2015. Spécialisée dans la gestion des leads digitaux, la société collabore avec 1 500 concessions au Canada, soit 50 % des réseaux constructeurs du pays. Après quelques années d’existence de l’autre côté de la Manche, le groupe travaille avec 1 600 points de vente, soit 20 % des concessions anglaises. À l’issue de sa première année de présence en France, l’entreprise travaille avec 120 points de vente et 400 utilisateurs. Pour séduire les groupes de distribution, la société canadienne, dirigée en France par Laurent Riem, a instauré un modèle « d’ambassadeurs ». En effet, ses premiers clients avaient la possibilité d’arrêter leur collaboration à tout moment. Une solution qui semble avoir porté ses fruits, puisque le bilan avancé par la firme se situe « un peu au-delà de nos attentes et en ligne avec notre expérience en Grande-Bretagne » remarque ainsi Laurent Riem.

Faculté d’adaptation

Selon le dirigeant, l’un des paramètres les plus appréciés par ces clients est la faculté d’adaptation de la firme aux spécificités de chacun. « Un des éléments que nos clients remontent en point positif c’est notre capacité à trouver des solutions pour s’adapter à leur spécificité, et ce de façon très réactive », commente le dirigeant. La solution Lead Manager proposée par l’entreprise permet de gérer les leads de toutes provenances en matière de VN, VO et d’après-vente. Pour convertir les équipes en place au sein des groupes de distribution, la société a misé sur la simplicité. « Je travaille depuis 19 ans dans l’automobile et j’ai donc une vaste expérience de la réticence aux changements, RAPID RTC Lead Manager est tellement simple d’utilisation et intuitif que l’adoption par les utilisateurs se fait immédiatement », souligne Laurent Riem. La firme serait ainsi en discussion avec une centaine de groupes actuellement et vise 400 points de vente d’ici à fin septembre 2020. « Cela implique que nous consolidions notre structure en France par l’ajout de ressources commerciales, projets et supports, ce qui est en cours mais au travers de partenariats avec des confrères fournissant des solutions connexes », explique-t-il. L’année 2020 devrait également voir l’apparition en France de fonctionnalités déjà déployées au Canada et en Grande-Bretagne.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos