Recharge électrique : l’ACEA interpelle les gouvernements de l’Union européenne

Publié le par

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) pointe du doigt le manque de bornes de recharge pour véhicules électriques. Elle appelle les gouvernements des différents États membres à accélérer le déploiement des infrastructures.

Recharge électrique : l'ACEA interpelle les gouvernements de l'Union européenne

Ce n’est pas la première fois, mais l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a tenu à rappeler, le 4 septembre, l’urgence d’un déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques dans les différents pays de l’Union européenne.

« L’accès aux chargeurs de voitures électriques doit être garanti », martèle l’association européenne qui s’associe aux ONG Eurelectric et Transport & Environnement (T&E) pour interpeler de nouveau les institutions européennes à faciliter le déploiement rapide d’une infrastructure de recharge intelligente pour les véhicules rechargeables à l’électricité.

Et d’ajouter : « Qu’il s’agisse de la tarification publique urbaine ou autoroutière, tous les obstacles au déploiement des infrastructures et à la croissance de la mobilité électrique doivent être éliminés. Afin de rendre le chargement à la maison, au travail et sur les autoroutes facile et accessible pour tous les conducteurs, les décideurs devraient réformer et renforcer leurs législations clés, telles que la loi de l’Union européenne sur les carburants de substitution, qui sera bientôt révisée, et la directive européenne sur les bâtiments (EPBD). Les instruments de financement de l’Union européenne existants doivent également être mieux exploités pour accélérer le déploiement des infrastructures, et d’autres instruments financiers doivent être ciblés pour dégager de nouvelles solutions permettant d’améliorer la couverture dans tous les États membres ».

« L’industrie automobile de l’Union européenne veut travailler avec toutes les parties prenantes pour faire de la mobilité à zéro émission une réalité, a déclaré Erik Jonnaert, secrétaire général de l’ACEA. Pour convaincre davantage de clients de passer aux véhicules électriques, nous devons éliminer le stress associé à la recharge. Cela signifie que tout le monde doit avoir la possibilité de recharger son véhicule facilement, quel que soit son lieu de résidence ou de destination ».

« La mobilité électrique a un rôle crucial à jouer dans la décarbonisation du transport routier et dans la réalisation de l’objectif climatique de l’Europe », rappelle l’ACEA. Alors que Bruxelles se prépare pour un nouveau mandat politique, les trois associations exhortent donc les décideurs politiques à garantir le « droit de se brancher » à tous ceux qui utilisent un véhicule électrique, afin que tous les citoyens européens puissent accéder à une recharge qui devrait être aussi simple que possible.

Déploiement massif d’infrastructures de « facturation intelligente »

« Cela nécessitera un déploiement massif d’infrastructures de “facturation intelligente” stratégiquement situées dans l’ensemble de l’Union européenne, explique encore le représentant des constructeurs européens. Une infrastructure intelligente permettra aux conducteurs de recharger leurs batteries sans nuire gravement aux réseaux électriques européens, ni à les surcharger. Les associations estiment que cela apporte des avantages évidents aux clients, au système électrique, à l’industrie automobile et à la société en général ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos