Recul en 2018 pour le groupe Renault

Publié le par

Le groupe Renault a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 2,3 % en 2018 ainsi qu’une marge opérationnelle et un résultat d’exploitation en recul. Des résultats qui restent cependant à des niveaux élevés.

Recul en 2018 pour le groupe Renault

Le groupe Renault a réalisé un chiffre d’affaires de 57,4 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 2,3 % par rapport à 2017. A taux de change comparables, ce volume d’affaires aurait augmenté de 2,5 %. La marge opérationnelle de la firme a atteint 3,6 milliards d’euros, soit 6,3 % du chiffre d’affaires, contre 6,6 % l’année précédente. Le résultat d’exploitation suit la même tendance pour atterrir à 2,9 milliards d’euros, alors qu’il s’élevait à 3,8 milliards d’euros. Renault explique cette baisse par l’impact de la crise en Argentine et les provisions effectuées dans le cadre du programme de dispense d’activité de fin de carrière en France. Le résultat est également impacté puisqu’il s’élève à 3,4 milliards d’euros contre 5,3 milliards d’euros. Une dégradation due essentiellement à « la moindre contribution de Nissan, en baisse de 1,2 milliards d’euros". Enfin, le « cash-flow » opérationnel de l’activité automobile atteint 607 millions d’euros.

Des éléments positifs

Il est intéressant de noter que les ventes du groupe pour l’année 2018 ont augmenté de 3,2 %, pour atteindre 3,9 millions d’unités (Jinbei et Huasong compris). De plus, l’effet prix a contribué pour +1,4 % au chiffre d’affaires de l’activité automobile (hors Avtovaz) « en raison des hausses de prix dans les pays émergeants mais aussi en Europe ». Cependant, le mix modèle recule légèrement de 0,2 %. Enfin, la firme signale la bonne performance du véhicule d’occasion, des pièces de rechange et la baisse des ventes avec engagement de reprise. La contribution d’Avtovaz s’est élevée à 204 millions d’euros en 2018, contre 55 millions en 2017. Le ralentissement de la fin d’année dernière a pesé sur les stocks (réseau indépendant compris), qui représentaient 70 jours de vente au 31 décembre 2018, contre 57 en fin d’année précédente.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos