Recyclage des batteries en fin de vie : Honda Motor Europe renforce son alliance avec la SNAM

Publié le par

D’ici à 2022, le constructeur japonais s’est fixé comme objectif d’électrifier l’ensemble de sa gamme. Le CR-V hybride, la Honda e, et la Jazz e:HEV hybride ont déjà emprunté le chemin de l’électrification.

© Honda
© Honda

Face à la demande accrue en faveur des véhicules électrifiés, les constructeurs doivent redoubler d’effort pour gérer le traitement écologique des batteries en fin de vie et ce, dans le respect des normes environnementales européennes en vigueur. Pour pallier à cette difficulté, Honda Motor Europe a pris la décision de renforcer son partenariat avec la Société nouvelle d’affinage des métaux (SNAM) noué en 2013. L’accord initial prévoit que la SNAM collecte et recycle les batteries provenant des véhicules Honda hybrides et électriques, soit pour les préparer à une deuxième vie pour le stockage de l’énergie provenant de sources renouvelables, soit pour en extraire les matériaux valorisables si elles ne conviennent pas à cet usage. L’élargissement de l’accord prévoit que la SNAM collecte les batteries au lithium-ion et hybrides nickel-métal (Ni-MH) auprès du réseau de concessionnaires Honda et des installations de traitement autorisées de 22 pays, puis évalue leur aptitude au recyclage et les traite en fonction des cas. Les concessionnaires peuvent organiser et demander la collecte des batteries à recycler via la plateforme en ligne dédiée de la SNAM. La collecte peut être organisée à partir de sites de stockage centralisés, sous 15 jours ouvrés, ce qui évite aux concessionnaires de conserver les batteries dans leurs installations. En revanche, « l’accord concerne les grandes batteries de traction utilisées pour l’alimentation des moteurs des véhicules électriques et hybrides, et non les batteries plus petites servant à l’allumage des voitures essence ou diesel » nuance Honda Motor Europe.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos