Recyvalor a traité 54 sites sauvages de pneus

Publié le par

L’association Recyvalor a rempli ses objectifs avec l’élimination et le traitement des sites historiques de stockage sauvage de pneus usagés. Ainsi, 54 dépôts ont été démantelés, soit près de 7 millions d’enveloppes.

Recyvalor a traité 54 sites sauvages de pneus

Recyvalor a fêté au ministère de la transition écologique et solidaire sa dissolution après 10 ans de travail et une mission accomplie. Fondée en 2008, cette association regroupait 28 manufacturiers, distributeurs et professionnels du déchet ainsi que l’Ademe et l’association écologique Robin des Bois. Après dix ans de collaboration et de travail, la mission fixée au lancement a été accomplie. L’association a traité 54 sites de dépôts sauvages de pneus usagés représentant 55 000 tonnes, soit l’équivalent de 7 millions d’enveloppes. Une tâche énorme menée par Recyvalor et les collectivités concernées par ces stocks sauvages. Le coût total de 8,3 millions d’euros a été assumé par l’Ademe, les manufacturiers, les distributeurs, les professionnels du déchet et les collectivités. La nature de ces gommes abandonnées aux éléments depuis de longues années a limité les cas de valorisation matière. Ces gommes ont donc servi de combustible en cimenteries et ont été réutilisé en travaux publics, notamment dans le cadre de bassins de rétention.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos