Renault Megane eVision : symbole d’une génération

Publié le par

Le nouveau SUV positionné sur le segment C sera produit sur la nouvelle plateforme CMF-EV conçue par l’Alliance. La production de série découlant du Renault Megane eVision sera lancée en 2021.

© Renault
© Renault

Renault lance sa révolution. À l’occasion de son événement Renault eWays, dédié à la mobilité électrique, la marque au losange a fait sensation en dévoilant sa Megane eVision (prononcez « Mégane i Vision »). La berline compacte marque le point de départ d’une nouvelle génération de véhicules électriques. Depuis le lancement sur les routes de la Zoe il y a une décennie, Renault a commercialisé huit modèles électrifiés, ce qui représente 350 000 voitures mises à la route. À travers sa Megane eVision, le généraliste français veut donc s’imposer comme un acteur majeur de la mobilité durable. Le véhicule incarne ainsi sa vision de la mobilité zéro émission : l’entreprise s’engage à atteindre un impact zéro CO2 d’ici à 2050 en Europe. D’ici à 2030, elle vise à réduire de 50 % ses émissions de CO2 par rapport à 2010. D’ici à 2022, tous les nouveaux modèles commercialisés disposeront d’une version électrique ou électrifiée, dans un marché qui, dans cinq ans, verra 50 % des véhicules vendus fonctionner en électrique ou en hybride.

Concept hybride, la Megane eVision de 4,21 mètres combine les lignes de la berline compactes à celles du coupé et du SUV. Il est vrai que le modèle marque une rupture stylistique dans l’histoire de Renault et s’inspire directement du concept-car Morphoz. présenté en mars 2020. Le véhicule est animé par une batterie électrique de 60 kWh et bénéficie de la toute nouvelle plateforme CMF-EV dédiée à l’électrique et conçue par l’Alliance. « Cette berline dynamique embarque, par exemple, l’une des batteries les plus fines du marché et un nouveau groupe motopropulseur ultra compact qui augmentent son habitabilité », précise la marque au losange.

Rompre les codes

Le dessin du show-car Megane eVision est nouveau dans ses proportions et se veut particulièrement moderne. Le toit de la Megane eVision se démarque par sa teinte dorée Gold qui contraste avec le gris satiné de la carrosserie (Gris Schiste Mat). Son capot bombé est sculpté par deux entrées d’air. Il se prolonge vers une signature lumineuse futuriste qui s’étend de part et d’autre de la calandre, mettant ainsi en avant le logo de la marque (cette même disposition se retrouve sur la face arrière du véhicule). Avec ses grandes roues - semblables à celles du Renault Morphoz - sa hauteur de caisse marquée et l’impression de robustesse qui s’en dégage, le véhicule hérite de certains attributs visuels des SUV. Comme sur le Morphoz, le logo Renault figure sur le profil de la Megane eVision, sur la trappe de recharge électrique. Transparente, cette dernière s’éclaire à l’aide d’un témoin lumineux indicateur du niveau de charge.

Côté performances, la Megane eVision affiche une puissance de 160 kW (217 chevaux) et un couple de 300 Nm, pour une accélération de 0 à 100 km/h en moins de huit secondes. Elle promet une autonomie électrique de 450 kilomètres, capable de « parcourir des distances type Paris-Lyon dans des temps comparables aux véhicules thermiques, pauses comprises ». La production de série est annoncée pour 2021.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos