L’association entre Renault et Plug Power donne naissance à Hyvia

Publié le par ,

Le groupe automobile français et le spécialiste de l’hydrogène avaient annoncé leur rapprochement en janvier. Cette opération a été concrétisée le 3 juin dernier par la création d’une coentreprise portant le nom d’Hyvia.

L'association entre Renault et Plug Power donne naissance à Hyvia

Renault prend sérieusement le virage de l’hydrogène. Dix ans après avoir lancé ses premiers véhicules électriques à batteries, le constructeur au losange - disposant des Master Z.E. HY et Kangoo Z.E. H2 au catalogue - mise ouvertement sur les piles à combustible alimentées en hydrogène pour assurer la mobilité de demain et ainsi permettre aux conducteurs de parcourir davantage de kilomètres en mode zéro émission.

Dans cette logique, le groupe français annonçait mi-janvier un rapprochement avec l’entreprise américaine Plug Power, forte d’une dizaine d’années d’expérience dans les technologies de piles à combustibles (40 000 systèmes de piles à combustibles déjà conçus) et les solutions à base d’hydrogène (110 stations d’avitaillement construites).
Ce rapproche vient d’aboutir à la création d’une co-entreprise à 50/50 baptisée Hyvia - « contraction de “HY” pour l’hydrogène et du mot latin “via” pour la route, incarnant l’ambition d’ouvrir une nouvelle voie vers une mobilité décarbonée » - dont la présidence a été confiée à David Holderbach, qui évolue depuis plus de vingt ans au sein du groupe Renault à différentes fonctions stratégiques produit et vente à l’international.

Un ADN 100 % français

Selon les informations fournies par les deux entités, Hyvia proposera un écosystème complet de solutions clé en main : véhicules utilitaires légers à piles à combustible, bornes de recharge, fourniture d’hydrogène décarboné, maintenance et gestion de flottes. Cette technologie entend être complémentaire à l’offre électrique en développant une autonomie de l’ordre de 500 kilomètres, et un temps de recharge rapide estimé à 3 minutes.

La coentreprise sera implantée sur quatre sites en France, tous localisés dans la moitié nord du pays. En effet, le siège social, ainsi que les équipes de Recherche & Développement seront localisées à Villiers-Saint-Frédéric (78), où se trouve le centre d’ingénierie et de développement des véhicules utilitaires du groupe Renault. Les équipes process, fabrication et logistique seront installées à Flins, toujours dans les Yvelines, dans le cadre du projet Re-Factory, pour démarrer l’assemblage de piles à combustible, de stations de recharge à partir de la fin 2021. Les trois premiers véhicules basés sur Renault Master seront produits à l’usine de Batilly (54) et commercialisés en Europe à partir de la fin de l’exercice. Enfin, l’intégration des piles à combustible s’appuiera sur les compétences de PVI, filiale du groupe Renault depuis 2017, située à Gretz-Armainvilliers (77). L’ensemble de ces activités participeront à la création d’emplois sur le territoire national.

En unissant leurs compétences le groupe Renault et Plug Power entendent conquérir plus de 30 % de part de marché des véhicules utilitaires légers à hydrogène en Europe d’ici à 2030.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos