Renault et le GCR entrent au capital du groupe Laurent

Publié le par

Le constructeur et le groupement des concessionnaires Renault prennent 35 % du capital d’Exadis, société de distribution du groupe Laurent. Une réponse à PSA sur le marché de la pièce multimarques.

Renault et le GCR entrent au capital du groupe Laurent

Renault contre-attaque. Quelques mois après la mise en place de la stratégie après-vente multimarques de PSA, la marque au losange riposte. Une réponse à l’opposé de celle choisie par PSA. Alors que Carlos Tavares a choisi de résilier tous ses distributeurs de pièces de rechange pour concentrer la distribution entre les mains de quelques partenaires, Renault a impliqué son réseau pour structurer une offre de pièces multimarques. Le partenariat entre Renault, le groupement des concessionnaires Renault (GCR) et le groupe Laurent se présente donc comme une alliance raisonnée. Ainsi, Renault devrait prendre 23,5 % du capital d’Exadis tandis que Ciscar, filiale de distribution du GCR, devrait en acquérir 11,5 %.

Comme l’explique Pierre-Michel Erard, directeur après-vente France de Renault, « ce rapprochement avec le groupe Laurent nous permettra de proposer à nos 15 000 clients concessionnaires, agents et MRA une offre de pièces complète et très compétitive, disponible partout en France, et répondant à tous les types d’intervention en entretien-usure et petite mécanique, quelle que soit la marque du véhicule ». Ce rapprochement devrait mettre à la disposition du réseau Renault le portefeuille de pièces de rechange du groupe Laurent, l’un des derniers distributeurs indépendants de taille importante. Pour Vincent Laurent, président du groupe Laurent, « des synergies évidentes et conjointes s’offrent à nous dans un marché en mutation : renforcement de nos positions sur le secteur, valorisation de nos expertises et élargissement de nos offres ».

Stock et réseau

L’accord devrait offrir au premier réseau de France un stock et une logistique déjà bien établis sur le territoire. Pour mémoire, Exadis possède 9 plateformes logistiques sur le territoire et tout le soutien technique et commercial nécessaire pour constituer une offre crédible à l’attention du réseau Renault. Ce distributeur-stockiste travaille avec les principaux équipementiers et développe de nombreux services. Ce rapprochement donne une offre clés en mains au réseau Renault en matière de pièces multimarques. Une stratégie qui permet de déployer une solution concrète pour la France. Cet accord intervient quelques semaines après le rachat par Renault du distributeur italien Pitteri Violini (PI-VI Ricambi). Une étape supplémentaire dans une stratégie internationale ? L’avenir le dira.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos