Renault fait évoluer son offre de free-floating à Paris avec Zity

Publié le par

Après Madrid en 2017, le service d’auto-partage Zity débarque à Paris avec une flotte de 500 Renault Zoe.

© Renault
© Renault

Le libre-service, sans station de parking dédiée, ou free-floating se développe dans les grandes agglomérations avec les véhicules 100 % électriques. Ce type de service reste pourtant difficile à rentabiliser tandis que la gestion des recharges de véhicules demeure le point central de service.

Moov’in Paris, service de location de voitures électriques mis en place en septembre 2018 avec le loueur Ada, va céder sa place à Zity à la mi-mars. Le constructeur a, en effet, décidé de répliquer un service qu’il opère avec succès à Madrid avec son partenaire Ferrovial. Baptisé Zity, ce nouveau service permettra la mise à route d’une flotte de 500 Renault Zoe 100 % électriques.

« L’offre d’auto-partage de véhicules électriques en libre-service Zity présente de nombreux atouts, notamment une grande flexibilité des temps de réservation et la disponibilité des véhicules, au bon endroit et au bon moment, grâce à une application très performante, explique Gilles Normand, directeur de la division véhicules électriques et services de mobilité du groupe Renault. Avec une offre de mobilité plus propre, accessible et durable, ZIity apporte également une réponse aux besoins des villes de réduire les émissions de CO2 et de lutter contre la pollution. »

Calqué sur le modèle qui fonctionne à Madrid depuis 2017, Zity est un service de location, à la minute, de véhicules électriques en auto-partage. Les voitures sont réparties dans toute la ville sur des places de stationnement ordinaires et les clients peuvent y accéder facilement grâce à une application mobile, téléchargeable gratuitement.

Les prochaines étapes du développement du partenariat entre le groupe Renault et Ferrovial sont soumises à autorisation de la Commission européenne en matière de contrôle des concentrations. À terme, ce service d’auto-partage de véhicules électriques pourrait s’étendre à d’autres villes européennes dans les années à venir.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos