Renault : la logistique pièces se grippe

Publié le par

Cela fait plus de deux mois que la plateforme pièces de Renault basée à Eragny-sur-Oise, près de Cergy, n’est plus en mesure d’assurer ses livraisons pour des raisons de changement du système de gestion informatique de l’entrepôt. La colère monte dans le réseau de la marque.

Renault : la logistique pièces se grippe

Alors que la direction logistique pièces et accessoires (DLPA) de Renault annonce une refonte de son schéma logistique, la marque au losange connaît actuellement d’importants dysfonctionnements au niveau de sa plateforme d’Eragny-sur-Oise.
Le site n’est plus, depuis fin juin, en mesure de fournir à l’échelle nationale ses clients pour certaines références de pièces, laissant concessionnaires, agents et réparateurs dans un grand désarroi face à des automobilistes incrédules.

Renault reste dans le flou

Une situation effectivement à peine croyable que la marque au losange a visiblement du mal à redresser malgré une forte mobilisation de ses équipes, de jour comme de nuit. La raison de ce grippage, qui dure depuis plus de deux mois, est la modernisation du système informatique de gestion de la plateforme. Sa mise en route ralentit le traitement des commandes.

Mercredi dernier, les concessionnaires ont exprimé leur colère auprès de la DLPA. Le constructeur a assuré que la situation s’améliorait peu à peu, sans véritablement convaincre ses distributeurs, alors que certaines commandes en attente ont été purement et simplement effacées du système informatique de la marque au losange. Le réseau Renault reste dans le flou total quant au rétablissement de la situation.

« Nous ne laissons pas nos clients sans solution »

« Nous subissons la situation. Ce n’est pas simple. Il n’y a pas de formule magique. Chacun se débrouille comme il peut. Les concessionnaires s’arrangent au mieux entre eux pour nous dépanner. On prête des véhicules ou on monte des pièces d’occasion. Nous nous tournons aussi vers les distributeurs indépendants lorsque la pièce n’est pas captive, et tant pis pour les objectifs pièces que nous avons passés avec la marque. Assurément, nous ne laissons pas nos clients sans solution. C’est impensable de ne pas apporter la qualité de services qu’ils attendent de nous », réagit Daniel Salin, coprésident du Groupement des agents Renault qui, une fois la tempête passée, espère bien une rencontre avec le constructeur pour quelques explications. Des gestes commerciaux pourraient être réclamés à Renault.

Sollicité par nos soins, le service de presse de Renault explique que la situation reste encore tendue et que les équipes logistiques font le maximum pour rétablir la situation au plus vite. Tout est mis en œuvre pour assurer la mobilité des clients de la marque notamment avec des prêts de véhicules de remplacement. Sont traitées en priorité les commandes concernant les véhicules immobilisés dans les ateliers.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos