Renault (re)lance l’Express Van en France

Publié le par

Présenté fin 2020, en même temps que la troisième génération de Renault Kangoo, l’Express Van est commercialisé dès à présent sur le marché français à partir de 17 500 euros. Les premières livraisons sont annoncées pour le mois de mai.

La fourgonette Express fait son grand retour dans la gamme Renault. Aux côtés de sa troisième génération de Kangoo, la marque au losange a décidé de commercialiser un nouveau véhicule d’accès à sa gamme d’utilitaires. Reprenant le patronyme du célèbre modèle commercialisé entre 1985 et 2000 et produit dans l’usine marocaine de Tanger, le nouvel Express Van prend en réalité la succession du Dacia Dokker Van dont les ventes – arrêtées en France – n’ont jamais décollé.

Pour Renault, ce nouveau modèle – uniquement proposé en version VU dans l’Hexagone, la déclinaison VP étant réservée aux marchés hors Europe – « s’adresse particulièrement aux jeunes entrepreneurs et aux petites flottes, à la recherche du meilleur rapport prix/prestations, en répondant à leurs besoins essentiels ».

Avec ses dimensions de 4,39 m de long, pour 1,77 m de large (rétroviseurs rabattus) et 1,8 m de haut, le nouveau Renault Express Van offre un volume de chargement compris entre 3,3 et 3,7 m3 suivant les versions et une charge utile allant jusqu’à 650 kg en diesel ou 780 kg en essence.

Trois motorisations et deux finitions

Au catalogue prennent place deux finitions : Essentiel et Confort, dont l’équipement de série fait la part belle aux systèmes d’aides à la conduite (Adas) tels que l’assistance de surveillance de vision arrière, l’avertisseur d’angle mort ou encore la caméra de recul avec retour d’image intégré au système multimédia ou au rétroviseur central. Trois niveaux d’équipements multimédia sont proposés par Renault : la radio Connect R&Go ou le système Renault Easy Link avec écran tactile de 8 pouces et réplication smartphone avec ou sans navigation. Le véhicule peut recevoir un chargeur de smartphone à induction et jusqu’à trois prises USB et quatre prises 12 V, dont l’une située dans la zone de chargement.

Les mécaniques sélectionnées sont le 1.3 l TCe de 100 chevaux et le 1.5 l Blue dCi décliné en versions 75 et 95 chevaux. À noter qu’une évolution « ecoleader » du plus petit bloc diesel est également de la partie. Optimisé, ce dernier avance des consommations et émissions de CO2 réduites. S’il est acquis que le Kangoo III sera bien décliné en 100 % électrique, en ce qui concerne l’Express Van le doute est permis. Cependant, une version électrifiée (mild-hybrid, hybride ou avec une autre technologie) verra bien le jour. Le groupe Renault s’étant engagé à « électrifier l’ensemble de la gamme de fourgons et fourgonnettes d’ici à 2022 ».

Mots clefs associés à cet article : Renault

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos