Renault réduit son offre de Diesel

Publié le par

Mouvements au sein de gamme Renault. Plusieurs modèles de la marque se voient privés de leurs blocs dCi. Pour certains, cela n’est que temporaire. Mais pour d’autres, c’est définitif.

© Renault
© Renault

Les amateurs de gazole risquent d’être frustrés en consultant le catalogue Renault. Selon nos confrères de L’Argus, le constructeur français s’apprête à fortement réduire l’offre de blocs diesel disponible sur les modèles de la marque. Une décision prise dans le cadre de la montée en puissance des ventes de véhicules électrifiés comme les Twingo Z.E. et la seconde génération de Zoe (100 % électrique) sans oublier les Clio, Captur et Mégane E-Tech (hybrides ou hybrides rechargeables) et de rationalisation annoncée de la gamme.

D’ici à la fin de l’année, la Clio devrait être privée – moins d’un an après leur lancement – des blocs 1.5 l Blue dCi de 85 et 115 chevaux. La citadine n’abandonne pas totalement le gazole puisqu’il est prévu qu’elle hérite du nouveau 1.5 l Blue dCi 100 chevaux... une motorisation attendue pour fin 2021.

Au-dessus, le Captur renonce totalement au Diesel. Les versions équipées des 1.5 l Blue dCi de 90 et 115 chevaux sont rayées du catalogue. Les traditionnels blocs essence seront désormais uniquement épaulés par la motorisation hybride rechargeable E-Tech 160 et, ultérieurement hybride simple de 140 chevaux.

Dans la gamme des véhicules compacts, le monospace Scénic – en fin de vie – abandonnera dès novembre les 1.7 l Blue dCi de 120 et 150 chevaux, en même temps que le SUV Kadjar. Du côté de la Mégane, l’offre se réduit aussi et seul subsistera au catalogue le 1.5 Blue dCi de 115 chevaux.

En haut de gamme, les Talisman et Koleos doivent, eux, renoncer au bloc 1.7 l Blue dCi de 150 chevaux.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos