Renault refait de belles voitures

Publié le par

Oui, Renault refait de belles voitures mais par où sommes nous passés depuis le départ de Jean-Pierre Ploué ? En une décennie, le designer a relancé le style Citroën et son image est passée « d’une marque de vieux » à celle « d’une marque de jeunes ».

Renault refait de belles voitures

Certes les audaces du design de Renault nous ont enchantés sur les gammes basses et moyennes avec notamment la mode des monospaces compacts dont l’idée a été largement reprise par les autres constructeurs généralistes. Il est vrai que le bandeau de haut de grille de calandre peint en gris de Laguna ou la lunette arrière incurvée et le hayon arrière taillé à la serpe sur Mégane II ont eu un peu de mal à passer - mais pour le haut de gamme Vel Satis, Avantime et même Espace, il faut bien reconnaître qu’elles n’ont pas vraiment su séduire le public. Souvenons-nous de Vel Satis dont tous les propriétaires vantaient les qualités du véhicule « lorsqu’on était à l’intérieur », sauf qu’on n’avait pas trop envie d’y aller à l’intérieur ; un peu comme l’Audi A2, elle aussi, très bien à l’intérieur mais peu attractive vue de l’extérieur.

Laurens Van Den Acker a pris les rênes du design de la marque au losange en 2009 et a imposé, plutôt rapidement, sa patte dont l’élément le plus visible, surtout sur les dernières générations, concerne les faces avant avec un logo prédominant sur la très large calandre que l’on retrouve sur toute la gamme de la Twingo à Talisman – la remplaçante de la tant décriée Laguna et de la timide Latitude - et à un degré moindre sur la gamme Utilitaires. Zoé est la seule de la famille qui ne ressemble pas aux autres. Et que dire de la signature lumineuse en forme de « C » résolument « Van Den Acker » des petites dernières : Mégane IV, Espace, Scénic et Grand Scénic, Captur et Kadjar sans oublier le nouveau Koleos produit en Chine et en Corée et disponible en Europe début 2017.

Seule petite ombre au tableau, pour rendre les silhouettes des véhicules plus « sexy » on a tendance à augmenter les tailles des pneumatiques pour 19, voire même 20 pouces pour les nouveaux Scenic et Grand Scenic et ça risque de faire tousser les propriétaires quand il faudra les changer.
Renault a su repositionner son image auprès des consommateurs par rapport à ses concurrents. Certes, le style ne fait pas tout, il faut encore que la fiabilité et le service soient au rendez-vous pour les clients mais avoir une gamme de voitures belles, cela génère déjà du trafic dans les concessions. Bravo Renault.

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos