Renault soutient la filière électrique et hybrides, mais ne fabriquera pas de batteries

Publié le par

Renault soutient la filière électrique et hybrides, mais ne fabriquera pas de batteries

Selon une dépêche de l’agence de presse Reuters, relayée par le Comité des constructeurs français d’automobiles, le groupe Renault s’est déclaré prêt à soutenir l’initiative franco-allemande visant à encourager la production de batteries électriques sur le sol européen... Mais en estimant aussi que cette activité n’est plus du ressort des constructeurs automobiles. Cela, alors que Daimler a mis fin à la dernière production allemande de ce type, et que PSA, comme la firme au losange se fournissent actuellement et exclusivement en Corée et au Japon, pour ce type de produit. Rémi Bastien, directeur engineering et innovation de Renault a aussi précisé que sa firme n’avait plus de plan pour « fabriquer en interne des batteries ». Sachant que Renault a renoncé, il y a quelques années, à construire sa propre usine de batteries à Fins (Yvelines).

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos