Réparateurs : l’accès aux informations techniques à portée de main !

Publié le par

En 2002 déjà, le règlement d’exemption 1400/2002 prévoyait l’accès aux informations techniques à l’ensemble des réparateurs. Dans les faits, une enquête de la Commission Européenne a révélé que certains constructeurs leur accordaient un accès très insuffisant. Pour y remédier, le Parlement européen a décidé d’inclure le standard OASIS au règlement EURO V qui entrera en vigueur le 1er janvier 2009. Le CNPA y a fortement contribué.

Cette récente décision du Parlement représente une véritable avancée qui doit permettre d’assurer un service de qualité correspondant aux exigences de sécurité et aux normes environnementales. Elle doit d’ailleurs être considérée comme un levier de progrès pour l’ensemble du marché de la réparation automobile et de l’après-vente. En effet, le projet OASIS prévoit en particulier, dans le cadre d’une norme ISO, un format normalisé commun à tous les constructeurs. Toutes les informations techniques délivrées par les constructeurs devront maintenant respecter le standard OASIS, c’est-à-dire être facilement accessible par les professionnels de l’après-vente via Internet, quel que soit leur métier et la marque du véhicule traité.

Depuis 2002, le CNPA s’est beaucoup battu pour imposer ce standard informatique. En effet, en partenariat avec le CECRA (Conseil européen du commerce et de la réparation automobile) et l’AFCAR (The Alliance for the Freedom of Car Repair in the European Union), le CNPA a initié une action concrète auprès de la commission européenne afin que l’accès des professionnels de l’automobile aux informations techniques soit garanti. L’aboutissement du dossier OASIS représente donc une avancée majeure pour tous les professionnels.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos