Rétromobile 2018 : encore un grand cru

Publié le par

La 43° édition de Rétromobile nous a encore apporté son lot de surprises et d’émotions.

Rétromobile 2018 : encore un grand cru

Les principaux restaurateurs automobiles ont répondu présents ainsi que quelques musées automobiles dont le National Motor Museum de Beaulieu (prononcer Biouli) en Grande-Bretagne.

Beaucoup de véhicules de tout type (motos, vélos, autos et même tracteurs agricoles) sont exposés pour les traditionnelles enchères Artcurial. Cela concerne principalement des véhicules d’exception ou de prestige avec des prix plutôt élevés mais l’organisateur du salon propose, pour la première fois cette année, des ventes de véhicules plus récents et de plus large diffusion – dont le prix fixe est affiché — à moins de 25 000 euros. Bonne initiative car on n’est pas obligé de dépenser une fortune pour assouvir sa passion.

De nombreux tour-opérateurs cette année combinant prestations touristiques et véhicules anciens. Il y en a pour tous les budgets, des plus modestes comme les circuits du val de Loire autour d’un week-end, aux plus sophistiqués avec la traversée époustouflante du continent sud-américain en 46 jours et 12 000 kilomètres.

De nombreux clubs, amicales et associations sont présents, comme d’habitude, pour faire découvrir leurs marques et faire partager leur passion. Là encore l’éventail des prestations proposées est large. Pour beaucoup, c’est plutôt synonyme de cocktails et petits fours ; on se félicite donc de voir des nouveaux venus comme Jaguar Forever Magic qui mise plutôt sur la convivialité et l’entre-aide entre membres.

Les constructeurs sont également associés à cet évènement dont Renault qui nous offre une magnifique rétrospective pour célébrer ses 120 ans et DS qui a repris la tradition des véhicules présidentiels avec la DS7 Crossback dévoilée lors de la cérémonie d’investiture du Président Macron en mai dernier. J’ai été un peu surpris de lire sur ce stand un présentoir indiquant "SM Présidentielle de Pompidou" ; un peu désinvolte, quand même. On aurait pu, au moins, indiquer "Président Pompidou". Pourquoi pas "La voiture à Pompon" pendant qu’on y est ?

Les pépites de l’année sont exposées dans l’espace consacré à Jean-Pierre Wimille, un pilote automobile qui a marqué les grandes heures de Bugatti et Alfa-Romeo, avec les trois prototypes de la Wimille GT, véhicule développé en partenariat avec Ford France mais qui ne sera jamais industrialisé suite à son décès en course en 1949 au volant d’une Gordini en Argentine.

Un autre espace dédié à la marque Abarth rassemble 20 des 40 véhicules de la collection privée d’Engelbert Möll, l’ancien pilote de la marque.

Rétromobile 2018 a encore été, comme vous l’avez compris, un magnifique lieu de communions et de rencontres entre les passionnés et les machines qui appartiennent à notre patrimoine. Même si cette manifestation a été perturbée par les conditions climatiques difficiles, les passionnés étaient bien au rendez-vous.

Bernard Coste (bc@bernard-coste.com) est membre de Team Auto.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos