[Salon de Lyon] Hyundai surfe sur ses bons résultats et prépare activement la réduction des émissions de CO2

Publié le par

Après ses bons résultats de 2018, Hyundai ambitionne de vendre 39 000 à 40 000 véhicules sur le marché français en 2019.

[Salon de Lyon] Hyundai surfe sur ses bons résultats et prépare activement la réduction des émissions de CO2

Présent sur le stand Hyundai du salon du Lyon mis en place conjointement avec le groupe Central Autos d’Edouard Coquillat, Lionel French-Keogh, directeur général de Hyundai France, a évoqué les excellents résultats de la marque dans l’Hexagone. Il a également rappelé qu’il était désormais nécessaire de se préparer pour la réglementation CAFE de maîtrise des rejets de CO2 à partir du 1er janvier 2020.

« Le salon de Lyon est un évènement où les acheteurs viennent facilement, a expliqué Lionel French-Keogh. Notre présence parmi toutes les autres marques généralistes nous permet de renforcer encore notre notoriété ».

Emmenée par une forte actualité produits avec la nouvelle Ioniq dotée des trois motorisations électrique, hybride et PHEV, le Kona en version hybride ainsi que la nouvelle citadine i10 en version essence présentée à Lyon et commercialisée début 2020, la marque coréenne espère approcher les 39 000 à 40 000 unités immatriculées à la fin 2019. Hyundai enregistre d’ores et déjà une hausse de 10 % de ses commandes.

Kona : futur best-seller de la marque

Hyundai est portée par les SUV, dont le Tucson, et bien sûr le Kona avec les quatre motorisations (électrique, hybride, hybride rechargeable et essence). La marque espère en commercialiser 15 000 unités en 2020, ce qui en ferait le best-seller de la marque. Au niveau de la citadine i10 présente sur Lyon, Lionel French-Keogh a tenu à rappeler que « ce modèle envoyait un message fort au marché en démontrant qu’il est toujours possible de vendre une motorisation thermique sur ce petit segment très pénalisant en termes de rejet CO2 ». Et d’ajouter : « Nous nous adaptons à la demande de nos clients et non pas aux seules exigences de rejet de CO2 ».

Le CO2 en ligne de mire pour 2020

Et pourtant, la réduction des émissions de CO2 à partir du 1er janvier 2020, pour se conformer à la réglementation européenne CAFE, est bien un objectif vital et primordial pour la marque en France et en Europe. Pour y parvenir, le dirigeant a rappelé qu’il lui faudrait commercialiser en France, en 2020, un total de 30 % de véhicules électrifiés contre 12 % cette année. « Les voitures purement électriques sont très importantes dans le comptage du CO2, elles comptent double par rapport à un véhicule hybride », a-t-il ajouté. L’objectif de la marque serait ainsi d’en vendre le double, de 2 500 à 3 000 unités l’an prochain par rapport à cette année 2019.

Pilotage du réseau en CO2 sur le mix d’approvisionnement

Contrairement à d’autres constructeurs, Hyundai a levé le voile sur son prochain pilotage de CO2 à partir de 2020. « Nous allons retravailler nos gammes produits pour atteindre nos objectifs de CO2, a rappelé Lionel French-Keogh. Il n’y aura pas de management CO2 au niveau de notre réseau mais un pilotage sur le mix approvisionnement et non pas sur le mix de livraison ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos